AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisFrance Relance : l’entreprise parisienne Kardinal, lauréate

France Relance France Relance : l’entreprise parisienne Kardinal, lauréate

Située en plein cœur du 8e arrondissement de Paris, l’entreprise Kardinal est spécialisée dans l’optimisation de tournées pour les entreprises de livraison.
France Relance : l’entreprise parisienne Kardinal, lauréate
© DR - Les équipes de Kardinal ont reçu la visite de Myriam Abassi, sous préfète à la relance en Ile-de-France.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Cela fait désormais un an que le plan de relance est lancé. Au fil du temps, la liste des entreprises et associations à avoir pu bénéficier de l’aide de l’Etat s’est allongée. Ces subventions permettent aux entreprises de continuer à se développer malgré les contraintes liées à la crise sanitaire. L’une des dernières entreprises franciliennes à en avoir bénéficié est l’entreprise Kardinal, basée dans le huitième arrondissement de Paris.

Cette entreprise, composée de 22 salariés dont quatre docteurs en mathématiques, développe des programmes mathématiques destinés à optimiser les tournées de livraison. Elle propose ensuite ces algorithmes et logiciels aux transporteurs, pour que ces derniers réduisent à la fois les coûts économiques et écologiques de leurs tournées. L’optimisation de tournées s’adresse à de nombreux secteurs professionnels. On retrouve notamment le transport routier de marchandises, la livraison de colis, le transport de matériaux pour les métiers du BTP et de la construction, la livraison à domicile pour le e-commerce, la collecte des déchets, les soins médicaux et visites à domicile, les opérations de nettoyage, la réparation et la maintenance d’équipements…

Cette année, Kardinal a bénéficié de deux aides de l’Etat. Tout d’abord, le Prêt garanti par l’Etat (PGE), mais également de subventions à hauteur de 100 000 euros, dans le cadre du plan France Relance. Depuis le mois de septembre 2020, l’entreprise a ainsi pu continuer à se développer, en recrutant notamment huit nouvelles personnes. Pour Jonathan Benoudiz, PDG de Kardinal, ces soutiens financiers ont accéléré la mise en place de certains projets : « Ces aides nous ont permis de voir au-delà de la crise sanitaire, de continuer notre développement », explique le dirigeant.

Kardinal propose deux outils d’optimisation aux entreprises. Tout d’abord, le logiciel TAO (Territory Analytics Organization), qui sectorise les transporteurs en fonction des types de véhicules qu’ils utilisent. Cet outil permet de réduire les coûts économiques des tournées ainsi que le nombre de véhicules utilisés. Il permet également de répartir équitablement la charge de travail entre les employés.

Ces outils technologiques ont un rôle d’aide à la prise de décision. Pour Raphael De Castilla, « la technologie ne doit pas remplacer l’humain mais l’aider à réaliser certaines tâches. » L’entreprise estime qu’avec son outil, la flotte des entreprises est réduite de 15 à 20 % pour réaliser le même travail que les entreprises qui n’utilisent pas cet outil.

Le second outil proposé, est le logiciel ARO (Always on Route Optimization). Il permet de réduire le temps de tournée et des trajets. Ce gain de temps permet donc également de réduire le stress des équipes et d’éviter les embouteillages. L’activité peut être suivie en temps réel et les équipes gardent un contrôle total sur leur travail. Pour fonctionner, l’algorithme prend en compte le trafic routier. Grâce à un important stock de données, le programme peut analyser le trafic routier sur plusieurs années et ainsi proposer l’horaire et le trajet le plus adéquat pour le transporteur. Un suivi en temps réel est également disponible. L’entreprise accompagne les transporteurs dans tout le processus de la tournée, de l’achat à la livraison.

Ces deux algorithmes permettent de réduire le temps passé sur la route lors des tournées et également le nombre de véhicules utilisés. Directement, l’empreinte carbone des entreprises qui les utilisent se retrouve fortement diminué. C’est pour ces raisons que l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a soutenu ce projet et l’a sélectionné pour qu’elle puisse bénéficier du soutien de France Relance.


© DR / Jonathan Benoudiz, PDG de Kardinal et Raphael De Castilla, directeur des opérations

Pour le premier anniversaire de la mise en place du plan de relance, la sous-préfète à la relance de Paris Myriam Abassi est venue visiter les locaux pour y rencontrer les salariés de l’entreprise. Elle était accompagnée de Jeanne d’Hautserre, maire du huitième arrondissement. Toutes deux ont été impressionnées par la précision et l’efficacité des logiciels présentés. « Je suis très heureuse, pour le premier anniversaire du plan de relance, de découvrir un lauréat qui porte largement les valeurs des trois piliers du plan de relance. Nous commençons déjà à voir les résultats de ce plan un an après sa mise en place », a expliqué Myriam Abassi.

Partager :
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?