AccueilDroitFidal, un cabinet ambitieux

Fidal, un cabinet ambitieux

S'il est par sa taille le plus important cabinet d'avocats d'affaires français, le cabinet Fidal réinvente son business model pour devenir le grand cabinet de référence à Paris et renforcer son activité à l'international.
Fidal, un cabinet ambitieux

Droit Publié le ,

Le projet ambitieux porté par Régis Lassabe, président du directoire et Yves de Sévin, directeur général, depuis leur nomination en octobre 2012, a pour objectifs à l’horizon 2016 de :

  • conforter le business model unique et très ancien de Fidal
  • faire de Fidal le cabinet de référence à Paris
  • renforcer l’attractivité et l’activité du cabinet à l'international

Le cabinet Fidal occupe sur le marché du droit des affaires en France une place toute particulière depuis plus de 90 ans. Riche d’expérience, il a su se développer sur des valeurs d’excellence, de confiance et de respect, alliées à un business model reposant depuis l’origine sur deux principes fondateurs : l’humain et le client.

C'est un des rares cabinets à avoir à côté des associés des avocats salariés plutôt que des collaborateurs. Les avocats salariés chez Fidal sont en principe mieux rémunérés que leurs confrères ayant le statut de collaborateur dans d'autres cabinets et bénéficient d'un important budget de formation. La formation est d'une grande importance pour le cabinet qui dépense 7 % de son chiffre d’affaires à cet effet. Les qualités professionnelles des jeunes avocats recrutés par Fidal sont ainsi en constante amélioration en donnant la priorité au travail en équipe, à la formation et à la mobilité.

Fidal est un cabinet franco-français indépendant (financièrement et de tout réseau), pluridisciplinaire : « tout sauf un cabinet généraliste, nous sommes dans la spécialisation », qui offre une technique juridique et fiscale intégrant les enjeux économiques, financiers et internationaux à ses nombreux clients. Son organisation duale (technique et opérationnelle), comportant 90 implantations, est très adaptée au marché et mise à la disposition des besoins des clients. L'objectif est la recherche de l'excellence et de la proximité.

Très bien implanté au niveau français avec ses 13 directions régionales, c'est aujourd'hui le seul cabinet à proposer des expertises à forte valeur ajoutée et répondre à l'ensemble des besoins des entreprises implantées en régions, via sa capacité à mobiliser des experts sur l'ensemble du territoire.

La spécialisation de l'offre juridique et fiscale se fait en adéquation avec les différentes clientèles et l'intégration de ses enjeux économiques et financiers. Soit 7 départements, 13 lignes de spécialités juridiques, 30 expertises métiers, 19 secteurs d'activités, 17 groupes de travail pluridisciplinaires et 15 groupes mono-disciplinaires dont 12 groupes de travail sur les sujets d’actualité intéressant les entreprises et dans lesquels le cabinet voit des perspectives de croissance.

Afin de soutenir l'organisation opérationnelle, Fidal a mis en place une direction technique, un dispositif de management de la technique, assurée par 52 avocats. Dédiée à la doctrine du cabinet, à la formation interne, aux opérations d'extériorisation et à l'appui technique, l'existence d'une telle direction est un fait unique dans la profession.

Pionnier en matière d’inter-professionnalité, le cabinet profite de toutes les compétences possibles pour mieux accompagner et défendre les intérêts de ses clients comme en témoigne la présence de consultants RH au sein des équipes de droit social ou la création de Fidal Innovation. Dans cette optique, le cabinet vient de recruter Jean L’Homme, expert en financement de projet et droit bancaire, et Hervé Jouanjean, ancien DG à la Commission européenne.

Enfin, Fidal est aujourd'hui le seul cabinet français à figurer au Top 100 mondial et deuxième cabinet en Europe. L’activité à l’international représente 15 % du chiffre d’affaires, soit 48 millions d'euros. Il s'agit d'un des grands axes de développement du cabinet, car l’ambition affichée est d’atteindre les 20 % d’ici 2016. A cet effet, le cabinet a choisi d'installer fin octobre son siège à Paris et de faire disparaître sa direction internationale en tant que seule entité dédiée à l'international afin que le sujet devienne une préoccupation de tout le cabinet.

Une stratégie qui porte ses fruits en favorisant le recrutement des talents, en particulier à Paris, leur mobilité, et qui va encore renforcer l'attractivité du cabinet dans les années à venir.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 janvier 2022

Journal du21 janvier 2022

Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?