Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Expertise Comptable en Entreprise : Une grande famille au coeur des organisations

le - - Entreprise - Chiffre

Expertise Comptable en Entreprise : Une grande famille au coeur des organisations
© DR - Lionel Canesi, Camille et Nicolas Mahieu, Eric Freudenreich- 9e Cérémonie de remise du DEC et du CAFCAC

L'institut des diplômés d'Expertise Comptable en Entreprise (ECE) rassemble les titulaires du diplôme exerçant différentes fonctions dans les entreprises, l'administration et l'enseignement. Pour Eric Freudenreich, réélu à la présidence de l'association, ECE est un réseau actif avec de nouvelles perspectives.

Affiches Parisiennes : ECE rassemble les diplômés d'expertise comptable qui exercent en dehors des cabinets. Son fonctionnement a-t-il évolué depuis votre précédent mandat ?

Eric Freudenreich : En 2020, ECE a suivi le Conseil national de l'Ordre des experts-comptables, qui s'est installé au 200-216 rue Raymond Losserand à Paris.

Le conseil d'administration que je préside a été renouvelé en janvier 2021 pour lui insuffler une nouvelle dynamique. Il compte désormais douze administratrices, huit administrateurs, et s'appuie sur sept délégués. Lionel Canesi, président du Conseil national de l'Ordre, y siège en qualité d'Observateur permanent.

Pour cette nouvelle mandature, ECE s'est fixé trois nouveaux axes :

  • porter la voix de tous les diplômés d'expertise comptable en entreprise, dans l'enseignement et l'administration ;
  • promouvoir avec l'Ordre la marque confiance des experts-comptables ;
  • cerner et développer les compétences de demain.

Le premier axe vise à cultiver notre diversité qui est notre richesse. Directrice marketing, rédacteur en chef, coach ou entrepreneur individuel, les titulaires du diplôme d'expertise comptable français (DEC), résidant en France ou à l'étranger, en font tous partie.

Quel que soit le mode d'exercice du métier d'expert-comptable, la marque confiance est mutualisée. La réussite et l'image d'un chef comptable ou d'un directeur général diplômé d'expertise comptable conditionnent celles de l'expert-comptable libéral, et vice-versa. C'est un cercle vertueux.

Cerner et développer les compétences de demain nous permettra de maintenir notre employabilité et notre attractivité. Les enjeux digitaux, environnementaux et sociétaux pourront être plus facilement relevés ensemble. L'accès à tous les événements, clubs et formations organisés par l'Ordre, aux mêmes conditions que celles fixées pour les membres de ce dernier, nous en donne les moyens.

A.-P. : Quels sont les priorités pour cette année ?

E. F. : C'est le moment de sortir du bois, comme nous y exhortait un sémillant élu de la profession lors de la signature de la convention de partenariat entre ECE et le CROEC de Provence-Alpes-Côte d'Azur à Mandelieu, lors de son 8e congrès.

Le Club immobilier, créé par ECE et animé par Laurent Lanzini, vice-président d'ECE en charge des enjeux de la transformation digitale, a organisé sa première conférence sur le thème du financement de l'immobilier via la Blockchain. Gratuit et accessible à tous les diplômés d'expertise comptable, ce club servira de modèle pour d'autres initiatives que les membres d'ECE développent autour de leurs centres d'intérêts et auxquelles les autres membres peuvent s'associer à tout moment.

Angélique Courtade, vice-présidente d'ECE en charge des relations institutionnelles, est prête à organiser une conférence sur les neurosciences en partenariat avec Femmes experts-comptables dont ECE est administrateur.

En parallèle, nous allons organiser des événements conviviaux en petits comités pour rapprocher nos membres de l'ensemble de nos partenaires, à commencer par l'Ordre. Ce sera l'occasion de célébrer l'art de vivre à la française et de profiter joyeusement de la levée des restrictions sanitaires. Nous comptons également sur la présence du CJEC et l'ANECS lors de ces rendez-vous festifs.

Enfin, la cérémonie de remise du diplôme d'expertise comptable et du certificat d'aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes aura lieu le 2 juillet à La Villette. A cette occasion, la 5e édition du prix « entreprise » à l'initiative d'ECE pourra se tenir grâce au soutien du Conseil national et de la Compagnie nationale.

A.-P. : Quel est le programme pour les membres d'ECE qui choisissent de s'inscrire au Tableau ?

E. F. : L'année 2020 a été marquée par les premières inscriptions au Tableau de diplômés en entreprise et la création d'une Commission « expert-comptable en entreprise » au Conseil national, rapidement dissoute pour mieux nous intégrer dans les Commissions existantes.

La formation, l'international, le mécénat, et le développement durable sont des thèmes sur lesquels les membres d'ECE ont déjà régulièrement contribué aux côtés de l'Ordre. Ils sont sur les rangs pour se fondre dans les Commissions et Comités dédiés.

Les candidatures de ceux et celles inscrits au Tableau seront naturellement privilégiés puisqu'ils pourraient être amenés à parler au nom des instances. Un pas qu'a franchi depuis longtemps, Sébastien Blanche, vice-président d'ECE en charge des affaires internationales, et qu'emboîtera prochainement Elsa Vautrain, vice-présidente d'ECE en charge des affaires culturelles.

A.-P. : Quel intérêt ont-ils à s'inscrire au Tableau ?

E. F. : Il est facile de croire que le titre d'« expert-comptable en entreprise » et l'accès à la documentation technique de l'Ordre leur sont nécessaires et suffisants.

L'inscription au Tableau est une marque de confiance. Celle-ci atteste de la probité du diplômé, puisqu'il fait notamment l'objet d'une enquête de moralité. Il faudrait que les employeurs puissent vérifier le statut d'expert-comptable en entreprise dans l'annuaire de l'Ordre. Cela leur donnera l'assurance qu'ils font bien partie, avec leurs homologues en cabinet, d'une chaîne d'informations financières et extra-financières dont la qualité est un gage de bonne gouvernance.

Au Nigéria, seul un membre de l'Ordre peut être directeur financier d‘une société cotée. Même si je suis davantage convaincu par l'intérêt de la compétence collective que celui de la compétence individuelle, je trouve que cette pratique mérite d'alimenter des réflexions relatives à la sécurité financière.

A.-P. : Quel est le profil des experts-comptables en entreprise ?

E. F. : Nous allons bientôt le savoir plus précisément. C'est une première en France ! Hays, cabinet de recrutement spécialisé, et ECE ont lancé une enquête sur le profil de l'expert-comptable en entreprise.

Les résultats donneront plus de visibilité à l'expert-comptable en entreprise, tout en valorisant le DEC, et surtout les autres, ceux auxquels cette mise en lumière permettra d'évoluer professionnellement.

Pour maintenir le suspens en attendant leur publication en juillet, je répéterais simplement que, contrairement aux idées reçues, tous les experts-comptables en entreprise ne sont pas directeurs financiers. Edwige Zandecki, Executive coach et Amélie Caro, consultante en conformité, qui nous représentent respectivement à Paris et en Bretagne, incarnent cette diversité de métiers au sein d'ECE.

A.-P. : Combien sont-ils ?

E. F. : Un temps, nous avions cru qu'ils étaient aussi nombreux que les 21 000 experts-comptables membres de l'Ordre. En réalité, ils seraient 10 000, et nous avons réussi à en identifier 1 200 grâce aux réseaux sociaux.

A.-P. : Quelle est votre vision ?

E. F. : Au cours d'un événement commun réunissant ECE, le CJEC et l'ANECS, une jeune experte-comptable a fait part, de son projet de développer des missions RSE. Un membre d'ECE l'a spontanément invitée à rencontrer les équipes spécialisées de son entreprise pour en discuter. Cet échange lui a permis de mieux structurer son offre et de la rendre plus pertinente.

Inspiré par cette belle histoire, ma vision est aujourd'hui celle d'une cocarde tricolore, comme on en voit sur les coiffes des alsaciennes ou les avions militaires, composée des trois couleurs du drapeau français avec le bleu au centre, le blanc ensuite et le rouge à l'extérieur. Celle qui représente ma vision a :

  • au centre, l'expert-comptable en entreprise, au cœur des organisations ;
  • ensuite, son confrère en cabinet au cœur de l'économie ;
  • et enfin à l'extérieur, l'interprofessionnalité, ouverte aux autres personnes qualifiées.

Ensemble, ils formeraient un réseau d'affaires, regroupant des personnes compétentes capables de développer une large offre de services et même d'en partager les bénéfices. L'expert-comptable est influent dès lors qu'il est présent partout, et pour cela il a besoin de relais fiables.

A.-P. : Qu'attendez-vous de la profession comptable libérale ?

E. F. : En premier lieu, de donner des perspectives supplémentaires aux futurs diplômés en associant systématiquement les diplômés en entreprise aux actions de promotion du cursus de l'expertise comptable.

C'est important car le DEC est d'autant plus attractif que les deux modes d'exercice du métier, en cabinet et en entreprise, sont présentés aux futurs experts-comptables. Face à ce choix rassurant, la perspective de s'installer ou de s'associer leur paraîtra plus sûre. Autrement, l'inquiétude face au risque et la concurrence d'autres cursus professionnels, qui de surcroît sont de plus en plus accessibles à distance, auront raison de leur vocation.

Nous espérons également poursuivre les partenariats entre ECE et les ordres régionaux, dans le cadre desquels nous nous préoccupons des intérêts des uns et des autres. Un des principes directeurs est de mettre en avant la valeur ajoutée des experts-comptables sur de nombreux sujets au-delà des missions récurrentes. Pour que les experts-comptables en entreprise en tirent un bénéfice relativement équitable, je compte sur la profession comptable libérale pour suggérer à ses clients de faire appel à eux. En vertu du principe « gagnant-gagnant », le succès de l'un ne s'obtient pas au détriment ou à l'exclusion du succès de l'autre. Bien au contraire, il augmente les bénéfices pour chacun et permet aux experts-comptables de prendre conscience qu'ils font partie d'une grande famille, avec une même fierté, au cœur des organisations et de l'économie.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer