Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Evolution de l'activité des TPE-PME françaises au 3ème trimestre 2020

le -

Evolution de l'activité des TPE-PME françaises au 3ème trimestre 2020
© Adobe Stock

L'Ordre des experts-comptables et l'Observatoire de la profession comptable ont récemment publié leur analyse de l'évolution nationale de l'activité des entreprises au 3ème trimestre 2020, dont le chiffre d'affaire a continué à reculer de 2,3 %, après une chute vertigineuse de 20,5 % au 2ème trimestre.

L'Ordre des experts-comptables et l'Observatoire de la profession comptable, qui ont souhaité analyser l'impact de la crise actuelle sur l'activité des entreprises françaises au trimestre 3, secteur par secteur, ont mené une étude nationale, basée sur les données trimestrielles d'un échantillon de 490 000 entreprises en France. Il en ressort un indice de chiffre d'affaire (CA) cumulé (ICAC) qui permet de mesurer l'évolution du chiffre d'affaires moyen par entreprise, trimestre par trimestre sur une année, par rapport à celui de l'année n-1, pour les mêmes périodes.

En raison des conséquences de la crise sanitaire, l'indice de chiffre d'affaires (ICA) des TPE-PME françaises a fortement reculé en 2020 : après une diminution de 4,6 % au 1er trimestre l'indice, alors à 95,4, s'est écroulé avec -20,5 % au 2e trimestre, atteignant 79,5 et a continué de reculer de 2,3 % au 3e trimestre par rapport aux mêmes périodes de l'année précédente, pour s'établir à 97,7. Entre le 1er et 3e trimestre 2020, l'ICAC révèle que les TPE-PME françaises ont vu leur CA se réduire de 8,7 % par rapport aux trois premiers trimestres de l'année 2019.

Zoom : l'ICAC région par région au T3

Toutes les régions françaises n'ont pas vécu le 3ème trimestre de la même manière et certaines présentent un ICAC moins élevé que d'autres. Dans le détail, au 3e trimestre 2020, la Normandie (-1,1 %), la Réunion (-1,1 %) et la Bretagne dans une moindre mesure (-4,2 %), sont les territoires qui ont le moins perdu en termes de CA cumulé sur les trois premiers trimestres de l'année. Toutes les autres régions ont perdu plus de 8 % de CA sur les trois premiers trimestres de l'année 2020. Les régions Centre-Val de Loire, Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Corse ont affiché des pertes supérieures à 10 %.

Le commerce, les transports, l'industrie et la construction s'en sortent bien

Aux hétérogénéités régionales s'ajoutent des hétérogénéités sectorielles. Tous les secteurs n'ont pas souffert avec la même force de la crise sanitaire. Parmi les plus chanceuses, les TPE/PME du secteur du commerce enregistrent une baisse cumulée de leur CA cumulée, de 2,9 % entre le 1er et le 3ème trimestre 2020, par rapport à la même période en 2019. Les pharmacies ont réussi à remonter la pente au 3ème trimestre, leur permettant de bénéficier d'une hausse cumulée de CA de 1,9 % sur cette période en 2020. Les TPE-PME des transports et de l'entreposage notent, elles, une baisse cumulée de CA de 8 % sur la période du 1er au 3ème trimestre 2020, quand, au cours de cette dernière, les entreprises du secteur de la construction enregistrent une baisse cumulée un peu moins prononcée, de -7,2 %. Un chiffre qui descend à 5,2 % s'agissant des TPE-PME de la maçonnerie générale et du gros œuvre de bâtiment. Un peu plus impactées par la crise, les TPE-PME de l'industrie manufacturière font état d'une baisse cumulée de CA de 11,2 % du début de l'année au 3ème trimestre 2020.

L'habillement, la coiffure, l'hébergement-restauration très fortement impactés

Les magasins de vêtements ont en revanche été fortement impactés par les effets de la crise sanitaire et le confinement. Si leur activité est repartie à la hausse lors du 3e trimestre, avec un rebond de 6,8 %, l'ICAC révèle une perte de 15,7 % sur les trois premiers trimestres de l'année, par rapport à l'année précédente. Même scenario concernant les salons de coiffure, dont l'ICAC fait état d'une baisse cumulée de chiffre d'affaires de 18,1 % du 1er au 3ème trimestre 2020. Le secteur de l'hébergement et de la restauration est celui qui a le plus souffert de la crise, avec une baisse cumulée de CA sur cette même période de 31 %.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer