AccueilDroitActualité du droitÉtat des lieux et perspectives de la lutte contre le blanchimentde capitaux et le financement du terrorisme, sous la direction de Solène Borlant-Clément

PARUTION État des lieux et perspectives de la lutte contre le blanchimentde capitaux et le financement du terrorisme, sous la direction de Solène Borlant-Clément

Avocate et présidente de l’Observatoire de la lutte contre le blanchiment (OLAB), Solène Borlant-Clément propose une lecture contextualisée autour du fonctionnement de la règlementation de prévention de ces actes illicites.
État des lieux et perspectives de la lutte contre le blanchimentde capitaux et le financement du terrorisme, sous la direction de Solène Borlant-Clément
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

« LuxLeaks », « Panama Papers », « Pandora Papers », « Procès des attentats du 13 novembre 2015 »… les actualités liées au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme font partie du quotidien des Français.

La lutte contre le blanchiment de capitaux est l’affaire de tous. Rendre compréhensible son fonctionnement via la règlementation et la notion de compliance, pour en garantir le succès et une meilleure prévention, est l’objectif premier de ce livre.

Pour y parvenir, Solène Borlant-Clément s’est appuyée sur les témoignages des principaux acteurs de cette lutte : les anciens ministres Michel Sapin et Bernard Cazeneuve, la cellule de renseignements financiers TRACFIN, ainsi que les représentants du secteur privé comme la Française des Jeux, les sites de paris en ligne, les professionnels de l’art, et de l’immobilier.

Au-delà de l’œuvre de pédagogie, le livre propose trois axes concrets pour renforcer cette lutte :

1. Renforcer les politiques publiques liées à la lutte contre le blanchiment d’argent et du financement du terrorisme en l’incluant dans des programmes d’éducation ; travaux de recherche approfondis et sensibilisation dans les filières courtes comme les BTS des métiers sensibles.

2. Organiser des rencontres officielles et transsectorielles entre professionnels pour échanger sur les pratiques et lutter collectivement contre le blanchiment d’argent grâce au développement d’un écosystème de confiance entre les acteurs.

3. Universaliser la règlementation de la prévention et de la détection pour qu’elle ne soit plus seulement faite pour le monde financier et ses grandes structures.

Pour François Hollande, ancien Président de la République, qui a rédigé la préface de ce livre : « Le lecteur trouvera donc dans cet ouvrage ce qu’il faut de débats théoriques, de rappels historiques et de descriptions techniques pour nourrir ses réflexions et le convaincre d’agir. Car la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme est bien l’affaire de tous, un combat universel autant qu’un engagement personnel. » (Extrait de la préface)

Selon Solène Clément, présidente d’OLAB : « Nous sommes toutes et tous concernés par la lutte anti-blanchiment d’argent et le financement du terrorisme car ils empruntent de nombreuses formes et secteurs professionnels. Ce sont des fléaux pour le vivre-ensemble et notre confiance collective en tant que société. Nous devons donc améliorer la prévention auprès des professionnels concernés afin de détecter mieux et d’empêcher plus ces actes ».

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?