AccueilDroitEt si les avocats prenaient le contrôle de l'info juridique en ligne ?

Et si les avocats prenaient le contrôle de l'info juridique en ligne ?

A l'heure où la transformation digitale concerne tous les services, les professionnels libéraux se retrouvent confrontés à une problématique à laquelle ils n'ont été ni formés, ni habitués : s'adapter à la nouvelle ère digitale. Dans ce contexte, Solulaw a souhaité publier les chiffres clés de son enquête prospective réalisée entre juin 2015 et janvier 2016 sur l'influence de l'avocat en matière d'information juridique.
Et si les avocats prenaient le contrôle de l'info juridique en ligne ?

Droit Publié le ,

Chaque mois plus de 11 000 questions juridiques sont posées sur internet et seulement 1,3% trouvent une réponse fournie par un avocat. Ces chiffres sont d’autant plus préoccupants pour les professionnels du droit que plus 50% des questions posées trouvent leurs réponses via des non-professionnels.

Ce constat montre qu’il ne suffit plus de poser sa plaque ou d’offrir un site web pour satisfaire un besoin d’information juridique en pleine expansion. Les internautes, qui sont aussi des justiciables, attendent des solutions dynamiques leur offrant rapidement des réponses de qualité.

Pour inverser cette tendance, Solulaw.com a mis en ligne en janvier la première plateforme collaborative 3.0. qui permet aux avocats, sans abonnement ni commission, de répondre directement aux questions des internautes.

L’enjeu est double :

  • permettre à l’avocat de se positionner individuellement et collectivement sur internet en améliorant son référencement et sa visibilité auprès des justiciables et prospects ;
  • permettre aux justiciables d’accéder rapidement à une information juridique de qualité qui sera déterminante pour le convaincre de choisir un avocat plutôt qu’une société tierce pour le conseiller et l’accompagner ensuite.

Legal start-up au service du justifiable et de l’avocat, Solulaw.com dispose d’une charte déontologique, première en son genre, qui respecte les principes d’indépendance, de confidentialité et de liberté de la relation entre un avocat et son client.

Depuis le 20 janvier, plus de 729 questions de droit ont trouvé une réponse sur la plateforme, augmentant déjà sensiblement la présence de l’avocat sur le terrain de l’information juridique en ligne.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?