AccueilEntrepriseEssor de l'économie verte en Ile-de-France

Essor de l'économie verte en Ile-de-France

L'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France (IAU îdF) publie une étude en trois volets sur les emplois de la transition écologique. Le deuxième volet sur les emplois de l'économie verte en Île-de- France, réalisé avec le soutien de la Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) en partenariat avec Défi métiers, montre que la région dispose de nombreux atouts en matière de transition écologique avec 771 200 professionnels ayant des compétences environnementales avérées ou à développer.
Essor de l'économie verte en Ile-de-France

Entreprise Publié le ,

La région Île-de-France est l’un des principaux moteurs de l’économie française. Comme toute grande métropole, elle fait face à de nombreux enjeux environnementaux. Formidable opportunité pour faire face à ces défis, la transition écologique se met en marche et la région parisienne voit se développer une économie plus « verte ».

L’économie verte est une économie qui « entraîne une amélioration du bien-être et de l’équité sociale, tout en réduisant considérablement les risques de pénuries écologiques. Plus simplement, une économie verte peut être définie comme une économie possédant les caractéristiques suivantes : de faibles émissions de CO2, une gestion durable des ressources et qui est socialement inclusive » selon le programme des Nations unies pour l’environnement.

Pour la DRIEE, cette économie spécifique concerne les éco-activités (assainissement de l’eau et de l’air, recyclage et valorisation énergétique des déchets, dépollution des sites, énergies renouvelables) mais aussi les secteurs traditionnels (industrie, transport, agriculture et bâtiment).

Avec la diffusion des innovations et des nouvelles pratiques environnementales, les compétences et les modes d’organisation du travail évoluent dans l’ensemble de l’économie. L’analyse de l’impact de la transition écologique sur les emplois au niveau régional est donc complexe.© IAU îdF

L’économie verte couvre des domaines très hétérogènes et des métiers très divers. C’est pourquoi les travaux de l’IAU proposent une analyse qui combine à la fois une approche par secteur d’activité et par profession.


246 000 emplois déjà au cœur de l’économie verte en Île-de-France

Des métiers spécialisés en environnement se développent, ce sont les professions « vertes ».
 D’autres métiers gagnent déjà 
progressivement de nouvelles compétences. On parle de professions « verdissantes ». Ces métiers sont principalement exercés dans le bâtiment, les transports, l’ingénierie et la recherche.

La transition écologique s’incarne également dans le développement de filières dédiées à l’environnement. Deux grands domaines d’activités constituent l’économie verte : les éco-activités (eau et assainissement, valorisation industrielle des déchets, énergies renouvelables) et les activités périphériques (construction, transport, logistique...).

© IAU îdF

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?