AccueilEntrepriseEssonne : la Chambre de Commerce souhaite optimiser les déplacements des actifs

Essonne : la Chambre de Commerce souhaite optimiser les déplacements des actifs

Quelle que soit la destination, la voiture reste le mode de déplacement le plus emprunté par les actifs travaillant en Essonne. Une telle réalité a de nombreuses incidences sur le département.Consciente des enjeux majeurs pour les entreprise de se préoccuper de son accessibilité, la CCI Essonne met désormais à disposition des entreprises locales un conseiller mobilité.
Essonne : la Chambre de Commerce souhaite optimiser les déplacements des actifs
© iau-idf

Entreprise Publié le ,

Ce dernier, Thomas Laugier, est convaincu que « dans beaucoup de configurations, il existe des alternatives à l’automobile pour effectuer le trajet domicile/entreprise, mais elles sont souvent ignorées. Un plan de déplacement d’entreprise (PDE) permet de les mettre à jour et de les promouvoir auprès de ses salariés ».

Faute de masse salariale suffisante, les PME ainsi que les TPE ne peuvent mettre en place ce type d’outil. Aujourd’hui, elles ont la possibilité de réunir leurs forces au sein d’un PDIE (Plan de déplacement interentreprises). Certaines collectivités locales initient d’ailleurs ce projets sur leur territoire. Des actions spécifiques ont déjà été mises en place en Essonne, notamment à l’initiative de la Communauté d’agglomération d’Evry Centre Essonne.

Une fois mis en place, les PDE et PDIE sont loin d’être anodins. « Avec un taux de réduction de l’usage automobile au profit de la marche, du vélo, du covoiturage et du transport en commun qui atteint en général 10 à 15 % à la suite de la mise en place d’un PDE, cette démarche offre de nombreux bénéfices : baisse des dépenses pour l’entreprise, optimisation de la flotte de véhicules de service, baisse des coûts pour les salariés, amélioration de l’accessibilité de l’entreprise et des liens avec le tissu économique, réduction des impacts sur l’environnement », a expliqué Thomas Laugier.

Certaines actions particulièrement innovantes pour améliorer la mobilité peuvent être financées par l’Ademe, voire être prises en charge par la collectivité dont dépend l’entreprise (traitement de la voirie, aménagement de pistes cyclables) ou encore par l’autorité organisatrice de transports. Ainsi, le réseau de transports en commun Tice, a-t-il tout récemment inauguré la ligne 416 qui permet, notamment aux salariés des parcs d’activités Léonard de Vinci et Les Malines, de relier en 15 mn la gare RER d’Evry Courcouronnes Centre.

Cette création entérinée par le Syndicat des transports d’Île-de-France s’accompagne de l’évolution des lignes Tice 409 et 415.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?