AccueilDroitActualité du droitÉric Dupond-Moretti rend la carrière des surveillants pénitentiaires plus attractive
PRISON

Éric Dupond-Moretti rend la carrière des surveillants pénitentiaires plus attractive

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice s’est rendu vendredi 28 janvier au centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone afin d'annoncer aux personnels de surveillance les évolutions statutaires dont ils bénéficieront dès 2022.
Éric Dupond-Moretti rend la carrière des surveillants pénitentiaires plus attractive
© lajusticerecrute.fr

DroitActualité du droit Publié le ,

Une carrière plus attractive : les grades de surveillant/surveillant principal et de brigadier sont désormais fusionnés en un grade unique pour permettre aux agents un parcours professionnel sans obstacle.

Une carrière revalorisée : les indices de rémunération sont augmentés tant au début qu’à la fin de la carrière. Ainsi un surveillant pénitentiaire en début de carrière aura vu entre 2017 et 2022, sa rémunération augmenter de 200€ net par mois pour passer de 1 770 à 1 980 euros nets mensuels. De même la rémunération des jeunes brigadiers évolue en 5 ans de 2 000 à 2 200 euros nets mensuels.

« La mission que vous exercez au quotidien est essentielle à notre société. Sans vous, pas de sécurité, pas de prise en charge, pas d’accompagnement quotidien, pas de reconstruction, pas de justice », a déclaré le garde des Sceaux.

Outre la marque de l'importance des missions accomplies par les surveillants, cette réforme est essentielle pour pouvoir assurer les recrutements nécessaires dans le cadre du plan de construction de 15 000 places de prison.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 mai 2022

Journal du27 mai 2022

Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?