AccueilActualitéEnquête européenne sur le recrutement des étudiants et jeunes diplômés en période de crise

Enquête européenne sur le recrutement des étudiants et jeunes diplômés en période de crise

JobTeaser a rendu publique son enquête européenne sur le recrutement des jeunes en cette période de crise du Covid-19 et dont il ressort que les étudiants et les diplômés sont inquiets mais résilients, les établissements mobilisés et les entreprises attentistes.
Enquête européenne sur le recrutement des étudiants et jeunes diplômés en période de crise
@ DR

Actualité Publié le ,

JobTeaser, leader sur le recrutement des jeunes talents en Europe, vient de publier les résultats de son enquête sur la situation du marché du travail pour les étudiants et les jeunes diplômés. Elle a été menée auprès de 7 041 jeunes de 18 à 27 ans, de 237 entreprises et de 175 universités et écoles entre le 1er et le 8 avril 2020, en France et dans 14 pays.

Entreprises et jeunes en décalage

Face au report ou à la réduction des recrutements par les entreprises, les jeunes talents cherchent des solutions à court terme. Ainsi, depuis le début de la crise, ils sont près d'un tiers à avoir repensé leur orientation professionnelle, notamment les jeunes talents allemands (37 %) et d'une moindre manière concernant les talents français (25 %).

Par ailleurs, 40 % des jeunes diplômés sont plutôt, voire très inquiets quant à leurs perspectives professionnelles. Et pour cause, 19 % ont perdu leur stage, leur alternance ou leur contrat à durée indéterminée (CDI) suite à la crise.

Enfin, l'enquête relève que les pays européens sont différemment touchés par les effets de la crise : si près de 40 % des jeunes talents français se déclarent inquiets pour leur futur professionnel, seuls 25 % de leurs voisins allemands partagent le même sentiment.

A ce titre, et conscient des difficultés rencontrées par les étudiants en cette période difficile, le Gouvernement a récemment annoncé le versement, à compter du mois de juin, d'une aide de 200 euros à 800 000 aux étudiants ayant perdu leur travail ou leur stage mais également aux étudiants ultramarins isolés, ainsi qu'aux moins de 25 ans, précaires ou modestes, bénéficiaires des APL.

Entre précarité et résilience

L'impact de la crise sur le dynamisme du marché de l'emploi risque de changer le rapport des jeunes talents à l'emploi et d'accélérer la croissance d'autres modes de travail comme l'entrepreneuriat ou le travail indépendant mais également de faire apparaître de nouvelles formes de résilience et de solidarité. En effet, plus de la moitié des jeunes envisagent déjà de se lancer dans du volontariat pour aider à surmonter la crise.

Différents solutions offertes par les écoles de commerces et les universités

La crise a eu pour effet de révéler une différence de culture et de moyens, notamment dans l'enseignement supérieur. Les universités accordent une réelle attention au soutien émotionnel : 43 % en ont fait leur priorité au vu du contexte actuel. Les écoles de commerce mettent davantage l'accent sur la recherche de solutions pour trouver des stages ou un 1er emploi, comme 62 % d'entre elles, et s'emploient, pour 17 %, à contacter les entreprises.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?