AccueilDroitEnquête administrative sur des magistrats « tweeteurs »

Enquête administrative sur des magistrats « tweeteurs »

Le ministère de la Justice a ouvert une enquête administrative sur l'affaire des deux magistrats des Landes qui ont échangé des messages sur le réseau social Twitter pendant un procès.

Droit Publié le ,

Pierre Rancé, porte-parole du ministère de la Justice, a précisé qu'une enquête avait été confiée à l'Inspection générale des services judiciaires (IGSJ), qui devra déterminer s'il y a eu faute disciplinaire ou pas. La Chancellerie a ouvert cette enquête administrative après avoir reçu un rapport du parquet général de Pau sur ce dossier inédit, qui pose la question des limites de l'utilisation de Twitter. Sud-Ouest avait révélé fin novembre cette affaire d'échanges de tweets entre l'avocat général et un juge assesseur à un procès pour tentative de meurtre aux assises à Mont-de-Marsan. Tweetant sous les pseudonymes @Proc_Gascogne et @Bip_Ed, les magistrats avaient échangé des phrases du genre "on a le droit de gifler un témoin ?", "Bon, ça y est, j'ai fait pleurer le témoin" ou encore "un assesseur exaspéré qui étrangle sa présidente en pleine audience, ça vaut combien ?".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?