AccueilEntrepriseEncore un coup de massue pour les entrepreneurs

Encore un coup de massue pour les entrepreneurs

Les entrepreneurs de CroissancePlus dénoncent vivement cette nouvelle ponction fiscale, qui vise à soumettre les dividendes de millions d'entrepreneurs aux charges sociales.
Encore un coup de massue pour les entrepreneurs

Entreprise Publié le ,

Cette réforme est injuste car désormais, les dividendes des PME vont être plus fiscalisés que ceux des multinationales. Cette injustice se rajoute à l'incompréhension des responsables politiques sur la rémunération des entrepreneurs. Très souvent, ces derniers ne se paient qu'à la fin de l'année, en fonction des résultats de leur entreprise, par le biais de dividendes. En taxant davantage les dividendes que les salaires, les députés viennent de leur enlever un outil de souplesse et d'efficacité.

La méthode est une fois de plus inacceptable. Cette nouvelle taxation est décidée en catimini, par un amendement voté à une heure du matin à l'Assemblée nationale, sans aucune concertation avec les principaux concernés. Pourquoi un tel acharnement fiscal des parlementaires contre les entrepreneurs ?

Cette mesure illustre encore une fois l'absence de lisibilité de la politique gouvernementale. D'un côté, ceux qui nous gouvernent prônent l'esprit d'entreprise, le rôle crucial des PME dans la création d'emplois et le retour de la croissance ; d'un autre, ils matraquent fiscalement ceux qui créent les PME, les emplois et la croissance.

N'oublions pas que la fiscalité des dividendes s'est déjà accrue en 2013 (fin du prélèvement forfaitaire obligatoire et soumission au barème de l'impôt sur le revenu et la CSG et CRDS). L'instabilité fiscale, si néfaste à la création et au développement des entreprises, reste ainsi la pierre angulaire de la politique actuelle.

Enfin cette nouvelle taxe est une fois de plus un très mauvais signe de la part d'un gouvernement qui ne cesse depuis ces derniers mois de séduire les entrepreneurs, pour qu'ils reprennent confiance. Le gouvernement agit comme le python Kaa dans le livre de la jungle : "Aie confiance en moi, crois en moi..." sifflait-il à Mowgli en l'hypnotisant. Des mots, rien que des mots pour mieux l'étrangler.

Les entrepreneurs de croissance se sentent une fois de plus trahis.

C'est le dernier coup de massue pour dissuader d'entreprendre en France.

NDLR : depuis cette annonce, le gouvernement a souhaité le retrait de l’amendement sur la taxation des dividendes. Pour Michel Sapin, « Un amendement qui n’est pas compris est un mauvais amendement. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?