AccueilDroitActualité du droitEn marche vers la dématérialisation des directions juridiques

CAMPUS AFJE En marche vers la dématérialisation des directions juridiques

Allié principal des directions juridiques, l’éditeur Wolters Kluwer a profité du Campus AFJE pour tenir l'atelier ‘Dématérialiser toute la vie juridique de votre entreprise’ présentant des cas d’usages de Legisway et EasyQuorum.
En marche vers la dématérialisation des directions juridiques
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

Faisant partie du portefeuille de l’éditeur juridique incontournable dont le chiffre d’affaires 2020 s’élevait à 4,8 milliards d’euros, les solutions Legisway et EasyQuorum s’associent pour permettre aux directions juridiques de dématérialiser l’ensemble de la gestion de leurs missions.

Mouvement de dématérialisation accéléré par le Covid

« Avec la crise, une fenêtre s’est ouverte l’an dernier sur le 100 % dématérialisé, et dans laquelle on s’est engouffré », explique Nicolas Sarraquigne, directeur commercial de Wolters Kluwer, ravi de voir les clients affluer depuis le début de la pandémie.

Si le mouvement de dématérialisation des services juridiques avait bien évidemment débuté il y a une dizaine d’années, celui-ci s’est considérablement accéléré avec la crise sanitaire et la généralisation du télétravail.

Pour être plus performantes, les directions juridiques ont aujourd’hui besoin d’outils pour stocker et partagez facilement en ligne toutes les informations juridiques de leur société et de ses éventuelles filiales partout dans le monde, piloter la gestion de ces données, mais aussi dématérialiser les assemblées générales (AG) et autres instances de gouvernance. Le groupe Wolters Kluwer propose ainsi plus de 700 solutions digitales destinées aux entreprises.

« Ces outils permettent de rendre compte de nombreuses opérations juridiques de façon très simple à distance », résume Nicolas Sarraquigne pour qui nos modes de vie hybrides sont là pour durer.

« EasyQuorum a eu le plaisir d’accompagner l’AFJE l’an dernier pour tenir son AG à distance », témoigne d’ailleurs Antoine Micaud, product manager chez Wolters Kluwer et fondateur de la legaltech EasyQuorum rachetée par l’éditeur.

Besoin d’outil tout-en-un

La présentation détaillée des cas d’usages de ces deux outils par le duo d’intervenants montre bien l’importance de la dématérialisation du secteur juridique. D’abord, la plateforme EasyQuorum pour la dématérialisation des instances et des réunions de board ainsi que des votes en AG, et ensuite Legisway pour piloter toutes les activités corporate en ligne, notamment contrats, délégation de pouvoirs et contentieux.

« Nous sommes en train de retravailler nos produits pour proposer des versions modernes de plateformes tout-en-un, le plus sans couture possible, avec des API vers des services de formalités légales, Infogreffe et les télérecours par exemple », annonce le directeur commercial de Wolters Kluwer, confirmant que ce mouvement de dématérialisation se généralise.

« C’est bien l’intégralité de la chaîne de vos missions que vous devez pouvoir couvrir à travers nos solutions », ajoute-t-il en ouvrant ses propos sur les dernières tendances d’innovation en termes d’exploitation des données via l’intelligence artificielle et la blockchain, ainsi que sur les appels d’offres corporate pour le renouvellement des outils en place.

« Nous constatons une grande tendance qui est la volonté des entreprises de limiter le nombre de logiciel qu’elles utilisent et nous répondons à cette demande du marché », en conclut Antoine Micaud.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?