AccueilEntrepriseVie des entreprises57 % des Français ne croient pas en l’égalité des chances

Emploi 57 % des Français ne croient pas en l’égalité des chances

Selon une enquête récemment publiée par la QAPA, près de 6 Français sur 10 sont convaincus que l’égalité des chances dans l’emploi n’existe pas et de nombreuses discriminations au travail sont dénoncés par les sondés.
57 % des Français ne croient pas en l’égalité des chances
© Adobe Stock

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Qu’elles soient liées à l’origine ethnique, au sexe, aux convictions religieuses, à l’âge ou à l’orientation sexuelle, les discriminations dans le monde du travail sont une réalité pour une grande majorité des Français. Pour 57 % d’entre eux, l’égalité au travail n’existe pas du tout, 31 % estiment qu’elle existe mais en partie uniquement et seuls 12 % estiment que l’égalité dans l’emploi est totale.

Selon les personnes sondées, la perception des inégalités et des discriminations au travail varie. Parmi toutes les actions discriminantes possibles, certaines semblent plus présentes que d’autres. Ainsi, en tête de ce triste classement, la discrimination raciale ou ethnique est citée par 72 % des Français, juste devant les discriminations liées au sexe à 66 % ou la religion et les convictions politiques à 61 %.

Les femmes plus discriminées que les hommes

Pour les femmes, la principale discrimination évoquée est celle liée au sexe. En effet, plus de 68 % des femmes interrogées avouent avoir été touchées directement par des actes de ségrégation, bien plus que les hommes, qui représentent tout de même 49 %. Ainsi, 56 % des femmes subissent davantage une discrimination sexiste quand 51 % des hommes sont plus touchés par des ségrégations ethniques ou raciales. Ces discriminations entraînent des conséquences directes sur les publics touchés par ces dernières. Les femmes victimes de discrimination au travail estiment que la première conséquence est d’ordre sanitaire et mental et peut entraîner des dépressions. Pour les hommes, ces discriminations se traduisent surtout à l’embauche ou lors d’une demande d’augmentation ou de promotion au sein de l’entreprise.

Lutte contre les discriminations : des efforts à faire

En plus de se dire victimes de discriminations, la majorité des sondés sont également témoins de discriminations au travail. Que l’on soit en CDD, en CDI ou en intérim, le type de contrat a un impact dans la ségrégation dont on peut être victime. C’est en tout cas ce que pensent plus de 41 % des Français qui estiment qu’il y a plus de ségrégation pour les contrats à durée indéterminée, quand les CDD n’ont que 33 % de votes et l’intérim 24 %. Autre chiffre inquiétant, les salariés estiment à près de 50 % que leur entreprise ne favorise pas du tout l’égalité des chances, 78 % estiment qu’elles ne mettent pas tout en œuvre pour lutter efficacement contre ces discriminations.

Stéphanie Delestre, fondatrice de QAPA, a rappelé l’engagement de son organisme dans la lutte contre les discriminations : « Nous sommes particulièrement impliqués chez QAPA dans la lutte contre tous les types de ségrégation. Ainsi, depuis plusieurs années, nous participons à une émission très active dans la lutte contre les discriminations en direct tous les vendredis de 11h à 12h sur Beur FM. Nous sommes également très fiers d’être la solution digitale du groupe Adecco qui a été testé par SOS Racisme et qui a ainsi démontré qu'aucune agence n'avait accepté de discriminer des candidats ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 janvier 2022

Journal du21 janvier 2022

Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?