AccueilDroitActualité du droitEgalité professionnelle : le quota, nouvelle mesure pour féminiser les instances dirigeantes ?
Sénat

Egalité professionnelle : le quota, nouvelle mesure pour féminiser les instances dirigeantes ?

La commission des affaires sociales du Sénat a adopté l'instauration d'un quota de représentation de chaque sexe parmi les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes des entreprises d’au moins mille salariés.
Egalité professionnelle : le quota, nouvelle mesure pour féminiser les instances dirigeantes ?
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

Le 13 octobre dernier, la commission des affaires sociales a examiné plusieurs dispositions de la proposition de loi accélérant l’égalité économique et professionnelle, déposée par la députée Marie-Pierre Rixain, qui sera examinée en séance publique le 27 octobre prochain.

A cette occasion, la rapporteure Laurence Garnier a approuvé l’obligation faite aux entreprises de publier chacun des indicateurs composant l’index de l’égalité professionnelle, afin de renforcer la transparence sur les écarts de rémunération. En effet, selon elle, « si la féminisation des conseils d’administration imposée par la loi Copé-Zimmermann de 2011 a eu des effets très positifs, elle n’a pas entraîné de progrès notables dans la répartition des postes à responsabilités au sein des entreprises. Il n’y a visiblement pas eu de "ruissellement" des instances de gouvernance vers les instances dirigeantes des entreprises, ce qui plaide pour une extension de la logique des quotas. ».

La commission a examiné les autres dispositions du texte, avec le souci de le recentrer sur des avancées concrètes et réalisables. Ainsi, elle a souhaité donner une visibilité suffisante aux entreprises pour se conformer à leurs nouvelles obligations en reportant l’application de la conditionnalité des financements de la Banque publique d’investissement à la publication annuelle de l’index de l’égalité professionnelle. Le calendrier de l’affichage sur le site internet du ministère du Travail des écarts de représentation entre hommes et femmes a été aligné sur la date de l’entrée en vigueur des quotas.

La commission a par ailleurs souhaité confier au dialogue social le soin de déterminer les conditions dans lesquelles les salariées enceintes peuvent bénéficier du télétravail.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?