AccueilActualitéEcologie : un facteur de vote aux Régionales 2021 pour 80 % des Français

Ecologie : un facteur de vote aux Régionales 2021 pour 80 % des Français

Le réseau Action Climat France a récemment publié, en coopération avec l'institut Harris Interactive, les résultats d'une enquête menée au niveau régional et national sur l'impact de l'écologie dans le cadre des élections, qui révèlent que les Français souhaitent que les collectivités mènent une action territoriale ambitieuse, liant climat et justice sociale.
Ecologie : un facteur de vote aux Régionales 2021 pour 80 % des Français

Actualité Publié le ,

A tout juste quelques semaines des élections régionales, et dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique, il apparait que le climat continue d'être une préoccupation majeure des citoyens. Selon le sondage réalisé par Action Climat France, le climat est un facteur de vote important dans le cadre des élections régionales pour 80 % des Français et un enjeu important quelles que soient les régions : 75 % en Ile-de-France, 79 % dans les Hauts-de-France et 78 % dans les Pays de la Loire.

Pour l'institut Harris Interactive, « le climat s'impose très nettement au-delà des clivages politiques habituels et fait consensus au sein de la population” et “se place ainsi comme une thématique forte du paysage politique ».

La crise écologique, un enjeu territorial

Aux questions liées aux enjeux climatiques et sociaux spécifiques aux territoires, les réponses semblent plutôt homogènes, quelles que soient les régions.

En effet, 88 % des Franciliens répondent la pollution de l'air doit être une priorité du prochain mandat et 68 % jugent qu'il est prioritaire de réduire la place de la voiture individuelle au profit du développement des transports en commun, de la marche et du vélo. Ils attachent également une importance particulière au renforcement de l'accessibilité des transports en commun, via notamment une tarification en fonction des revenus. Dans les Hauts-de-France, 56 % disent avoir des difficultés pour financer leurs besoins énergétiques et 84 % des habitants interrogés estiment que la rénovation des logements notamment des ménages les plus précaires est une priorité pour les six prochaines années. Enfin, dans les Pays de la Loire, où le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre est l'agriculture, 87 % demandent des mesures en faveur d'une agriculture durable, comme l'agriculture biologique ou l'élevage durable. En outre, 86 % des sondés sont favorables à des mesures de limitation des élevages industriels, 85 % soutiennent l'idée d'une restauration collective plus biologique et plus locale et 60 % plus végétarienne.

Les Régions, acteurs pertinents pour limiter cette crise

Tout comme 80 % des Français qui attendent que le climat soit une priorité des politiques régionales du prochain mandat, Zoé Lavocat, responsable climat et territoires du Réseau Action Climat, rappelle que « le mandat régional qui s'ouvre est décisif car il s'inscrit à un moment charnière dans la lutte contre le dérèglement climatique. Les élus régionaux ont les moyens de développer les transports en commun, de soutenir une transition agroécologique et une alimentation saine, accessible et durable. Les candidats doivent prendre leurs responsabilités et se saisir de ces enjeux. ».

Le Réseau, qui estime que les Régions sont « une échelle clé d'action pour lutter contre le dérèglement climatique et pour la justice sociale. », a identifié les leviers d'actions de ces territoires, des bonnes pratiques déjà réalisées, et a proposé des mesures concrètes, justes et réalistes à mettre en œuvre.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?