AccueilEntrepriseDur d'être jeune en 2012, l'emploi considéré comme clé principale

Dur d'être jeune en 2012, l'emploi considéré comme clé principale

L'image de la jeunesse est nettement dégradée et 3 jeunes sur 4 considèrent qu'il est difficile d'avoir 20 ans aujourd'hui, la clé d'une amélioration résidant pour 51 % d'entre eux dans l'accès à l'emploi, selon un sondage CSA pour la fondation Total.

Entreprise Publié le ,

Plus encore que les 18-23 ans, la génération de leurs parents et grands-parents (45-65 ans) juge à 80 % compliqué d'être un jeune d'une vingtaine d'années actuellement en France. La même proportion estime, comme les jeunes sondés, que la place des jeunes s'est dégradée en vingt ans. Ces deux générations ont une image très dégradée de la jeunesse et ses capacités. "Paresseux", "inquiets", "égoïstes", "instables" sont les qualificatifs partagés par plus de 60% des jeunes sur les jeunes en général, devant quatre qualités ("ouverts au monde", "curieux", "tolérants", "responsables") recueillant entre 21 % et 59 % des appréciations. Les jeunes identifient "la maîtrise des nouvelles technologies" comme leur principal atout.

La génération plus âgée estime que les plus jeunes sont d'abord "instables" (67 %), "inquiets" (64 %) et "égoïstes" (61 %). Les deux catégories d'âge sondées estiment que le "premier levier pour améliorer la situation des jeunes" est l'accès à l'emploi (51 % des 18-23 ans et 46 % des 45-65 ans), devant des aides pour obtenir logement ou prêt bancaire (13 et 9 %) ou des mesures pour la réussite scolaire (13 et 20 %). Quand on les interroge sur leur propre avenir, les jeunes sondés sont paradoxalement une majorité (58 %) à se déclarer optimistes. Et signe qu'ils ne sont pas si désabusés, 83 % souhaiteraient s'investir dans l'associatif.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?