AccueilActualitéDu « crowdfunding » pour les plus jeunes

Du « crowdfunding » pour les plus jeunes

Le financement participatif a de beaux jours devant lui. Entrepreneurs, porteurs de projets, responsables associatifs, institutionnels, les cibles sont de plus en plus nombreuses à utiliser le « crowfunding» pour lever des fonds sans contraintes.

Actualité Publié le ,

Le modèle, initialement dédié à l’univers musicale, s’est peu à peu étendu à tous les secteurs. En 2012, le Ministère de la Culture et de la Communication a lancé une vaste opération de financement pour restaurer le Panthéon, symbole de la République et monument emblématique de Paris.

Ce haut lieu de la mémoire nationale et républicaine avait besoin de l’effort collectif pour lutter contre l’érosion et les désordres structurels menaçant l’avenir du monument. La mobilisation sur le site MyMajorCompany a permis de collecter près de 65 000 euros et les joyeux contributeurs, en contrepartie de cet effort citoyen pour préserver le patrimoine Français, se sont vu offrir un certificat authentique de mécène, ainsi qu’une inscription de leur nom sur un trophée à l’entrée du monument. Loin de s’arrêter là, le modèle progresse, évolue et s’adresse désormais aux...enfants.

Aux États-Unis, une plateforme baptisée PiggyBackr leur permet de créer une campagne et lever des fonds pour financer des projets personnels ou d'équipe sur Internet. Ainsi, les groupes de scout, habitués à faire du porte à porte, pourront depuis leur domicile déterminer un objectif financier à atteindre, recruter des sponsors...et s’initier au marketing et au business.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?