AccueilEntrepriseChiffreDSP2 : comment se mettre en conformité

DSP2 : comment se mettre en conformité

La Directive européenne sur les services de paiement (DSP) vise à encadrer les transactions en ligne au sein du marché commun. Sa deuxième version (DSP2), adoptée en novembre 2015, devra être généralisée à compter du 14 septembre prochain dans tous les États membres. Cette directive révisée a pour ambition de faciliter l'utilisation des services de paiement électronique sur internet en les rendant moins chers et plus sécurisés.
DSP2 : comment se mettre en conformité
© DR

EntrepriseChiffre Publié le ,

Les changements introduits par cette réforme sont susceptibles d'affecter profondément le commerce électronique en Europe. Les entreprises concernées qui ne se préparent pas à ces nouvelles exigences pourraient voir leur taux de conversion baisser considérablement après l'entrée en vigueur de la SCA (Strong Customer Authentication), l'authentification forte du client, l'une des mesures phare de la DSP2.

A titre d'exemple, d'après un sondage Cybersource réalisé en février dernier, la moitié des marchands électroniques (46 %) estime ne pas être suffisamment préparée à la SCA.

Fort de ce constat, Nexway, l'un des principaux fournisseurs de solutions pour monétiser les activités digitales et connecter les entreprises au marché numérique mondial, a défini trois piliers pour allier conformité et expérience client optimisée :

• s'équiper d'une solution dynamique et intelligente de lutte contre la fraude efficace ;

• migrer vers le bon protocole 3D – Secure (déployé sous les appellations commerciales « Verified By Visa » et « MasterCard SecureCode » limitant les risques de fraude) ;

• mettre en place une stratégie de gestion des exemptions et réduire les frictions.

Outre la prise en charge de nouvelles méthodes d'authentification, le traitement réussi des exemptions deviendra un élément clé pour créer une expérience de paiement optimale. Il conviendra donc pour les organismes de réglementation nationaux et les banques individuelles d'élaborer des solutions ou de s'appuyer sur des partenaires compétents pour gérer, entre autres, cette complexité.

La moitié des marchands électroniques (46 %) estime ne pas être suffisamment préparée.

Pour rappel, la DSP2 comprend plusieurs volets et impose notamment de nouvelles règles concernant directement les marchands et leurs clients :

• L'interdiction de la surfacturation : il sera interdit d'appliquer un supplément en cas de paiement par carte de débit ou de crédit, aussi bien en ligne que dans un magasin physique.

• Le renforcement des droits des consommateurs : la franchise restant à la charge du client en cas de paiement frauduleux par carte avant opposition est rabaissée à 50 euros (contre 150 auparavant), et sur des délais plus courts.

• L'authentification forte du client (la fameuse SCA) : il faudra au moins deux facteurs d'identification (code, mot de passe, appareil à disposition, donnée biométrique…) pour les paiements en ligne supérieurs à 30 euros. Tous les marchands qui effectuent de l'acquisition avec un acquéreur disposant d'une licence européenne sont concernés.

• L'ouverture du marché à de nouveaux acteurs : les organisations seront tenues de donner accès aux informations sur les comptes par un canal de communication sécurisé.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?