Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Douze films régionaux nominés aux Césars

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Douze films régionaux nominés aux Césars
© DR

La Région se félicite des nominations de 12 films ayant bénéficié d'une aide régionale aux César 2019, dont la 44e cérémonie se tiendra le 22 février prochain. Valérie Pécresse, sa présidente, et Agnès Evren, vice-présidente chargée de la Culture, félicitent les équipes des films nominés.

En tête de liste, le film La Douleur d'Emmanuel Finkiel, pour lequel un fonds de soutien à hauteur de 409 000 euros avait été accordé par la Région, se voit salué par huit nominations : meilleur film, meilleure réalisation, meilleure adaptation, meilleur son, meilleure photo, meilleurs costumes, meilleurs décors, ainsi que meilleure actrice pour l'interprétation bouleversante de Mélanie Thierry, dans le rôle de Marguerite Duras.

Il est suivi de près par Pupille, de Jeanne Herry, (Fonds de soutien de 358 500 euros) nommé sept fois, notamment grâce à son casting de qualité, ayant valu à ses têtes d'affiches, Élodie Bouchez, Sandrine Kiberlain et Gilles Lellouche, une triple prétention au titre de meilleurs acteur et actrices. Il est également nominé en tant que meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario original et meilleure musique originale.

Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret, rejoint le classement avec six nominations, suivi de près par Un amour impossible, de Catherine Corsini, et ses quatre nominations, dont celles de meilleure actrice, pour la pétillante Virginie Efira, mais aussi de meilleur espoir féminin pour la jeune Jehnny Beth consacrée par les médias comme révélation 2019.

Deux nominations pour L'Empereur de Paris, de Jean-François Richet, et Un peuple et son roi, de Pierre Schoeller, pour les meilleurs costumes et les meilleurs décors, et dont des fonds de soutien s'élevant respectivement à hauteur de 630 000 et 405 000 euros, accordés par le comité régional.

Dilili à Paris de Michel Ocelot (448 000 euros de fonds de soutien), Astérix - le Secret de la potion magique, d'Alexandre Astier et Louis Clichy, (620 000 euros), Le Grand Bal, de Laetitia Carton, (37 000 euros), L'Homme fidèle, de Louis Garrel, (156 000 euros), De chaque instant, de Nicolas Philibert, (90 000 euros) ainsi que Première Année, de Thomas Lilti, (405 000 euros), se voient également nommés.

L'Île-de-France soutient la création

L'Île-de-France s'impose ainsi comme la première région française en termes de soutien au cinéma et à l'audiovisuel, et pour l'accueil de tournages. La Région a même vocation à devenir la première région d'Europe en la matière. Elle dispose de la plus forte concentration de savoir-faire, de talents et d'industries du secteur. Le soutien à la filière cinématographique et audiovisuelle est stratégique.

Chaque euro accordé au secteur, par la Région, génère 16 euros de dépenses sur le territoire francilien. Un budget record de plus de 20 millions d'euros est dédié à la production audiovisuelle et cinématographique. Les projets futurs visent également la création d'une “Maison francilienne des scénaristes” vouée à favoriser l'insertion des professionnels débutants et l'émergence des jeunes talents.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer