AccueilActualité du droitDissolution de l'association d'aide aux détenus Genepi

Dissolution de l'association d'aide aux détenus Genepi

S'en est fini du Groupement étudiant national d'enseignement aux personnes incarcérées (Genepi), la célèbre association carcérale créée par les Pouvoirs publics à la suite de violentes émeutes dans les geôles en 1974. Sa nouvelle direction, se revendiquant comme « militantes féministes et anticarcérales », vient d'annoncer sa dissolution.
Dissolution de l'association d'aide aux détenus Genepi
© Adobe Stock

DroitActualité du droit Publié le ,

« Nous refusons de continuer à faire perdurer une association qui n'a pas été pensée comme un outil de lutte contre l'enfermement et n'a jamais servi l'intérêt des prisonnier-es », expliquent les dirigeantes de l'association dans un communiqué diffusé lundi 2 août.

En pleine crise identitaire, l'association mythique de pédagogie en milieu carcéral avait déjà renoncé, depuis 2019, à son activité historique d'ateliers et de cours en prison.

« Notre perspective de lutte ne peut être que révolutionnaire, son but est l'abolition de la taule et de toutes les formes d'enfermement. En faisant le choix de dissoudre le Genepi, il s'agit pour nous de refuser de faire des compromis sur nos convictions et de pouvoir penser par la suite d'autres moyens de luttes réellement féministes et anticarcéraux », conclut-elles.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?