Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Digitalisation : où se situent les PME françaises par rapport à leurs voisines européennes ?

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Digitalisation : où se situent les PME françaises par rapport à leurs voisines européennes ?
@ DR

Selon une étude publiée par Sortlist sur la présence en ligne des entreprises européenne, les PME françaises sont encore trop peu digitalisées, 3 sur 10 ne disposant toujours pas d'un site internet.

La digitalisation est apparue depuis la crise comme une nécessité aux entreprises pour rester compétitives. Or, toutes les entreprises n'ont pas encore amorcé leur transition numérique. Sortlist, la plus grande place de marché du secteur marketing en Europe, a réalisé une enquête auprès de 500 dirigeants d'entreprise, menée entre le 19 et le 21 mai 2020 en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Allemagne ainsi qu'en France, afin d'y comparer le niveau de digitalisation des PME.

Les PME françaises en retard

Bien que nos sociétés soient régies par le « tout-numérique », les PME françaises sont loin d'être toutes présentes en ligne et 34 % n'ont pas de site internet, contre 22 % en moyenne en Europe.

La crise sanitaire et le confinement ont révélé toute l'importance pour les entreprises d'opérer leur transition numérique, notamment pour celles qui ont été durement impactées en raison de leur retard sur le plan digital (perte de clients, baisse de trésorerie etc.).

Conséquence, 60 % des PME qui avaient prévu de créer un site web ont réduit leur budget en raison du Covid-19.

« Avec toutes les opportunités qu'il peut apporter, le développement d'un site internet ne devrait pas être vu comme un coût mais comme un investissement. D'ailleurs, au vu des progrès technologiques, des besoins limités des PME et de la multiplication des ressources en ligne, le prix d'un site est devenu très accessible. », explique Nicolas Finet, co-fondateur de Sortlist.

Priorités futures des PME ayant un site web

Il ressort de l'enquête que la principale priorité des PME en 2020, à 28 %, est le développement d'un contenu de qualité afin de renforcer la confiance de leur clients, améliorer les conversions de leurs sites et générer de nouvelles opportunités d'affaire.

Elles sont ensuite 26 % à souhaiter améliorer la sécurité de leur site web, notamment en se conformant au RGPD mais également en convainquant les Millenials et la génération Z, qui sont très sensibles à ces questions.

Toutefois, seules 17 % des PME françaises envisagent d'améliorer leur référencement naturel (SEO), un taux très faible quand près de 6 consommateurs sur 10 utilisent Google pour se renseigner sur un produit ou un service.

« Sur le long terme, il est important de combiner la production de contenu de haute qualité avec une stratégie de SEO. Les PME peuvent ainsi profiter d'un véritable avantage concurrentiel sur le long terme, puisqu'elles vont gagner en visibilité sur Google. », précise Nicolas Finet.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide