AccueilActualitéDéveloppement durable : la pandémie souligne l'urgence

Développement durable : la pandémie souligne l'urgence

Le dernier rapport sur les avancées en matière de développement durable, publié par différentes institutions internationales, tire la sonnette d'alarme. Malgré l'accélération des progrès au cours de la dernière décennie, en Asie et en Afrique notamment, la communauté internationale doit intensifier considérablement ses efforts si elle veut permettre à tous d'accéder à des services énergétiques fiables et durables, à un coût abordable, à l'horizon 2030.
Développement durable : la pandémie souligne l'urgence
@ DR

Actualité Publié le ,

« L'accès à une énergie fiable revêt une importance vitale, en particulier dans le contexte de la crise liée à la pandémie de Covid-19. Il est indispensable non seulement pour prévenir et combattre la pandémie, mais aussi pour accélérer le retour à la normale et mieux reconstruire en offrant à tous un avenir plus durable et plus résilient. Le rapport présente des données et des preuves solides qui justifient la nécessité d'agir maintenant, en particulier en Afrique subsaharienne, où, si l'on ne fait rien, 530 millions de personnes — soit plus de deux fois la population du Nigéria — demeureront privées d'électricité en 2030 », affirme Riccardo Puliti, directeur mondial du pôle Énergie et industries extractives et directeur régional Infrastructures pour l'Afrique à la Banque mondiale.

Selon ce rapport publié par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), en partenariat avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la Division de statistique de l'ONU (UNDESA), la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), différents volets de l'Objectif de développement durable n° 7 (le fameux ODD 7 développé par les Nations Unies) avaient enregistré des progrès significatifs avant la crise liée au coronavirus.

Parmi ceux-ci, le plus notable est la forte réduction du nombre de personnes privées d'accès à l'électricité dans le monde, passant de 1,2 milliard à 789 millions entre 2010 et 2018.

A l'heure où plus de 80 % de la consommation de la planète repose sur des énergies fossiles, le rapport constate aussi un essor soutenu des énergies renouvelables pour la production d'électricité (croissance rapide de l'éolien et du solaire, +2,5 % en 2017) et des améliorations sur le front de l'efficacité énergétique (amélioration de 1,7 % du taux d'intensité énergétique primaire en 2017).

Toutefois, ces efforts restent insuffisants à l'échelle planétaire pour atteindre les principales cibles de l'ODD 7 d'ici à 2030. Par exemple, compte tenu des mesures en place ou programmées avant le début de la crise, le rapport estime que 620 millions de personnes n'auront toujours pas accès à l'électricité.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?