AccueilEntrepriseVie des entreprisesDeux nouvelles têtes au sommet de France Angels

Deux nouvelles têtes au sommet de France Angels

Le Conseil d’administration de France Angels, la fédération nationale française des Business Angels, a récemment élu non pas un mais deux co-présidents, Jacques Meler et Alain Pujol.
Deux nouvelles têtes au sommet de France Angels
© DR - Jacques Meler et Alain Pujol

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Ils succèdent à Guy Gourevitch, Business Angel à la tête de la fédération depuis 2019. Leur but ? Poursuivre, mais surtout intensifier le développement stratégique de la fédération, représentative des 12 000 Business Angels dont 5 000 membres actifs, répartis dans 64 réseaux dans tout le pays.

Meler et Pujol, marathon de la start-up

Jacques Meler se lance dans l'univers de la start-up au début des années 80 et poursuit avec un parcours de cadre dirigeant en ventes et marketing, de Danone à Sartorius Stedim Biotech. Il investit dans une trentaine de start-ups en tant que Business Angel, devient président de Provence Angels, le réseau provençal de la fédération pendant trois ans. Alain Pujol, lui, est diplômé de l’Ecole Centrale de Paris. Il débute une carrière professionnelle dans les laboratoires pharmaceutiques Sanofi et Aventis, de 1985 à 1999. Le monde de l’entrepreneuriat l’attire, il prend la direction d’une première start-up dans la biotechnologie, devient consultant en open innovation. Il devient membre d’Angels Santé en 2011, investit et conseille par cet intermédiaire par moins de trente start-ups, exclusivement dans le domaine de la santé.

Un programme physique

A eux deux, ils entendent renforcer le positionnement de la fédération des Business Angels, essentiels investisseurs privés dans l’écosystème entrepreneurial français. Ce rôle, primordial, est souvent le premier à investir, se lancer, et donc, à risquer le plus si l’entreprise vient à échouer.  Une position délicate, d’une valeur inestimable pour les start-ups financées par les Business Angels. A présent, ces start-ups seront également accompagnées et financées par la fédération : France Angels travaille déjà à mettre en place de nouveaux partenariats pour booster cet écosystème. L’innovation est d’ailleurs l’un de points clés de cette nouvelle présidence, puisque l'un des axes proposés vise à valoriser l’écosystème de l’innovation français à l’échelle européenne. Après, il ne restera plus qu’à orienter l’épargne des investisseurs potentiels vers ces start-ups innovantes.                                                   

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?