AccueilDroitDes "moyens nouveaux" pour les victimes du terrorisme

Des "moyens nouveaux" pour les victimes du terrorisme

Le président François Hollande a promis des "moyens nouveaux" pour les victimes du terrorisme, lors de la cérémonie d'hommage annuelle qui s'est tenue dans les jardins des Invalides à Paris.

Droit Publié le ,

"Je prends ici l'engagement que des moyens nouveaux seront apportés", a-t-il déclaré, précisant que le gouvernement "examinera les modalités d'un accompagnement financier" des familles d'otages. "De même, il conviendra de faire bénéficier de la protection juridique les familles des victimes d'attentats" et de "simplifier leurs démarches", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat répondait ainsi à des demandes exprimées par les proches des victimes, et notamment celles des tueries perpétrées par Mohamed Merah, en mars 2012 à Toulouse et Montauban. "Notre devoir, c'est de dire la vérité, toute la vérité, notamment sur les procédures en cours", a enchaîné François Hollande.

"Le secret ne devra s'appliquer que lorsque les intérêts fondamentaux de la nation sont menacés", a-t-il précisé, faisant allusion au secret défense opposé dans certaines procédures judiciaires. Reconnaissant que pour combattre le terrorisme "l'arsenal juridique devait être adapté et amélioré", le président Hollande a rappelé que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls "présentera prochainement un projet de loi tirant notamment les conséquences des drames de Toulouse et Montauban".

Evoquant à demi-mot, les nouvelles menaces nées des polémiques engendrées par le film américain islamophobe ou la publication de caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo, le chef de l'Etat a souligné que "les religions doivent être respectées dans notre République laïque."

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?