AccueilDroitDes détenus se filment armés et menaçants

Des détenus se filment armés et menaçants

Les gendarmes enquêtent à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) pour savoir comment des détenus ont pu, dans une des prisons les plus sécurisées de France, se filmer armés et menaçants et susciter l'émotion en mettant la vidéo sur Internet.
Des détenus se filment armés et menaçants
trawin - Un revolver, Photo Flickr

Droit Publié le ,

La vidéo montre trois prisonniers exhibant trois impressionnants couteau et poinçons, a priori de fabrication artisanale, et proférant des invectives et des menaces. Ils miment l'égorgement du destinataire de leur message et déclarent avoir à leur service des "soldats de l'ombre" capables de frapper dans toutes les prisons de France. Les trois hommes ont été identifiés comme des prisonniers du "quartier maison centrale" de Lannemezan, l'un des plus sécurisés de France puisqu'il n'accueille que des longues peines. Ce sont "des mecs qui n'ont plus rien à perdre", a expliqué un membre du personnel pénitentiaire, "l'un est libérable en 2063; sur les trois, il y en a un ou deux qui ne sortiront jamais de prison".

Ces faits sont révélateurs d'une réalité de plus en plus courante : l'introduction devenue courante, bien qu'interdite dans les prisons, de téléphones mobiles ou de matériel d'accès à internet, comme des clés 3G. D’où la récente diffusion sur la toile d'une vidéo de détenu déambulant sans entrave dans les couloirs d'une prison de l'est, ou les images filmées à leur insu avec un smartphone et mises sur Facebook de trois surveillants du centre de détention de Val-de-Reuil (Eure). Lannemezan a vu en 2009 deux détenus régler un vieux conflit avec un troisième en le massacrant avec des armes artisanales, crime récemment sanctionné aux assises par la réclusion à perpétuité et par trente ans de prison.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?