AccueilDroitActualité du droitDéplacement de Jean Castex pour les Etats généraux de la Justice

JUSTICE Déplacement de Jean Castex pour les Etats généraux de la Justice

Le Premier ministre et le garde des Sceaux ont fait un déplacement prévu de longue date à Toulouse hier pour inaugurer la nouvelle cour administrative d’appel et participer à une séquence des Etats généraux de la Justice.
Déplacement de Jean Castex pour les Etats généraux de la Justice
© DR - En pleine mobilisation des professions judiciaires, le Premier ministre Jean Castex et le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti ont participé à un débat des États généraux de la Justice à Toulouse.

DroitActualité du droit Publié le ,

Les ministres ont pu visiter jeudi 16 décembre les nouveaux lieux, auparavant occupés par le rectorat de la ville, de cette 9e cour créée sur le territoire, composée de 21 magistrats et 25 greffiers, dont l’activité juridictionnelle démarrera à partir du 1er mars 2022. Une visite prévue depuis un moment déjà mais qui a pris une résonance particulière dans ce contexte insurrectionnel des professions judiciaires.

« Il n'y a aucun sujet tabou, tout doit être évoqué », a déclaré Eric Dupond-Moretti dénonçant les critiques selon lesquelles ces Etats généraux ne sont qu'un "coup de com" et en qualifiant l'événement de "rendez-vous démocratique inédit".

Le Premier ministre en a profité pour donner un discours rendant hommage à Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d’Etat, qui prend sa retraite au début de l’année prochaine.Jean Castex a ensuite participé, aux côtés d’Éric Dupond-Moretti, à une séquence de débats des Etats généraux « pour engager des échanges avec les citoyens et les professionnels du droit sur la Justice de demain », écouter les constats, dresser le diagnotic, et surtout « en tirer des conséquences ». Il s'est ainsi réjouit de pouvoir découvrir et construire des propositions disruptives pour améliorer le service public de la Justice « une nécessité pour l'Etat de droit ».

« Ces Etats généraux sont pour moi un rendez-vous très important. La question du fonctionnement des services de justice de l'Etat est devenue un sujet majeur aujourd'hui car nous sommes au coeur de l'activité régalienne de l'Etat », a expliqué le Premier ministre Jean Castex, notamment « en période de grand malaise ».

Selon le cabinet du Premier ministre, cette participationétait en effet « un engagement de sa part depuis le premier jour de ses fonctions ».

Interrogés en amont de ce déplacement, les représentants de Matignon et de la Chancellerie n’ont pas vraiment souhaité réagir aux fortes mobilisations qui se sont déroulées mercredi mais ont expliqué que la question des moyens serait nécessairement adressée via les Etats généraux de la Justice.

A la question « Pouvez-vous encore travailler sereinement dans le contexte actuel ? » Matignon a répondu par l’affirmative et confirmé que les Etats généraux sont « un exercice encore plus impératif avec tout ce qui est remonté depuis cette tribune ».

« Nous sommes à l’écoute de ce mouvement qui fait des constats graves. Évidemment la question des moyens est au cœur de ces Etats généraux de la Justice et sous-tend toutes les thématiques identifiées. Tout le monde partage le constat d’un manque de moyens attribués à la Justice », a confié la Chancellerie qui défend toutefois son bilan citant les augmentations successives de 8 % et la poursuite des efforts budgétaires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?