AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisDéfaillance d'entreprises au plus bas niveau

Défaillance d'entreprises au plus bas niveau

Selon l'Observatoire consulaire des entreprises en difficulté, le nombre des ouvertures de procédures dévisse tant au plan national (- 36 %, en glissement annuel au 1er janvier 2021) qu'en Île-de-France (- 35 % en glissement annuel au 1er janvier 2021).
Défaillance d'entreprises au plus bas niveau
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Cette baisse en trompe l'œil s'explique en partie par les dispositifs d'aide aux entreprises et par la diminution des assignations. Elle devrait probablement s'inverser dès l'arrêt des mesures de soutien.

Plus précisément, au plan national, les ouvertures de procédures se situent à 49 % en dessous de leur niveau de 1993 et 48 % sous celui de 2009. Elles sont en dessous de leur niveau le plus faible de 2001. En Île-de-France, traduisant la spécificité de la région, ces ouvertures s'établissent à près de 55 % en dessous du pic historique de 1993 ; elles sont aussi largement inférieures au palier atteint en 2009 (de 42 points).

D'un point de vue général, du fait des périodes de confinement et des aides gouvernementales, on constate en Île-de-France une baisse très importante des ouvertures des procédures judiciaires. Selon l'Oced, « ces évolutions s'inscrivent dans un contexte de crise sanitaire mondiale de longue durée, accompagnée de fortes incertitudes et imprévisibilités sur l'ensemble du territoire français et plus particulièrement dans les zones de circulation active du virus ».

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

Journal du 03 juin 2022

Journal du03 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?