AccueilActualité« De quel monopole des avocats parlez-vous, Monsieur Montebourg ? »

« De quel monopole des avocats parlez-vous, Monsieur Montebourg ? »

Commentant le récent rapport de l'Inspection générale des finances sur les professions réglementées, Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, du Redressement économique et du Numérique, met notamment en cause le « monopole des avocats ».

Actualité Publié le ,

Cette déclaration ne laisse évidemment pas indifférent le Conseil national des barreaux (CNB) qui s’étonne que la profession soit citée parmi celles « protégées par un monopole ». Selon lui, « au moment même où les avocats tentent de trouver une solution à la situation inadmissible dans laquelle les place leur activité au titre de l’aide juridictionnelle, le ministre de l’Economie, avocat d’origine lui-même, reproche un avantage concurrentiel imaginaire à la profession d’avocat qui est largement ouverte à la concurrence ». Jean-Marie Burguburu, président du CNB, rappelle que la profession « ne dispose d’aucun monopole, hormis celui de représenter, d’assister et de défendre les justiciables, devant certaines juridictions ». En matière de consultation juridique et de rédaction d’actes, « d’autres professionnels sont habilités par la loi à intervenir soit à titre principal, soit à titre accessoire d’une activité non juridique ». Contrairement à d’autres professions juridiques réglementées, dont les honoraires sont fixés par un tarif arrêté par l’Etat, « les honoraires des avocats sont libres et résultent d’un accord entre l’avocat et son client ».


Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?