Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

De Gaulle Fleurance & Associés a accompagné la Guyane

le - - Entreprise - Mercato affaires

De Gaulle Fleurance & Associés a accompagné la Guyane
© Adobe Stock - Fleuve Sinnamary en Guyane.

Le cabinet d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés a accompagné la Collectivité Territoriale de Guyane pendant deux ans dans le cadre d'une assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation de deux délégations de service public, jusqu'à la signature de ces contrats.

« Nous sommes fiers d'avoir la confiance de la Guyane pour les accompagner dans ces projets très ambitieux qui vont contribuer à la transition numérique de ce territoire et améliorer le quotidien de ses habitants y compris les plus isolés », expliquent Frédéric Destal et Magalie Dejoux, respectivement associé et avocate chez De Gaulle Fleurance & Associés.

La première délégation de service public, attribuée à la société Orange, est relative à la conception, au financement, à l'établissement et à l'exploitation du réseau très haut débit fibré et permettra le déploiement de la fibre Internet sur l'intégralité des communes du Littoral, de Saint Laurent du Maroni à Saint-Georges de l'Oyapock. Avec un début des travaux immédiat, le premier déploiement effectif devrait prendre effet courant 2022 avec une couverture complète pour 2026. Le coût total du projet s'élève à 126,5 millions euros.

La seconde délégation de service public, attribuée aux sociétés Airbus et Marlink, est relative à la conception, au financement, à l'établissement et à l'exploitation du réseau d'initiative publique satellitaire de la collectivité territoriale de Guyane (CTG). Les sociétés attributaires auront pour mission de mettre en place une couverture Internet par réseau satellitaire pour l'intégralité du territoire guyanais. Celle-ci permettra de proposer un accès à Internet aux sites isolés ainsi qu'aux communes de l'intérieur où la mise en place de réseau câblé est difficile. La première étape de la phase de déploiement correspondant à la recherche d'un opérateur de satellite devait durer 18 mois, puis la seconde, nécessaire à la mise en place de la société et à la réalisation du réseau initial devrait s'étendre sur 3 ans, pour un déploiement de la connexion Internet dès 2024. Le coût total du projet prévoit un investissement initial de 34,8 millions d'euros, financés par la CTG. La Guyane est la première Région de France à investir dans une charge satellitaire.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer