AccueilImmobilierDanone présente son plus grand siège au monde à Rueil-Malmaison

Danone présente son plus grand siège au monde à Rueil-Malmaison

Danone inaugurait récemment son nouveau chez-lui, “Convergence”, le plus grand de tous les sièges du groupe, à quelques pas de la station RER de Rueil-Malmaison. Un bâtiment qui se veut dans l'air du temps et incarne la stratégie voulue par Emmanuel Faber, PDG de cette “société à mission”.
Danone présente son plus grand siège au monde à Rueil-Malmaison

Immobilier Publié le ,

« J'espère que vous nous inviterez souvent », glisse en aparté Patrick Ollier, le maire de Rueil-Malmaison, à François Eyraud, le directeur général de Danone Produits Frais France. Ce nouveau siège est moderne, lumineux. L'ensemble est constitué de sept étages. Sa forme triangulaire a de quoi séduire…

Incarner le “one planet, one health”

Il faut reconnaître que des éléments sont là pour appuyer le “one planet, one health”, affiché à l'extérieur du bâtiment, avec quelque 2 000 plantes – plus d'une pour chacun des 1 700 salariés que pourra accueillir le site en situation sanitaire normale –, le faible nombre de places de parking, les bornes pour vélos électriques et la proximité du RER A, l'absence de poubelle aux postes individuels pour inciter à une faible consommation de papier, une restauration qui repose sur des circuits courts et une économie circulaire qui va jusqu'aux couverts qui, tous, connaissent une deuxième vie. Cette restauration illustre aussi la volonté de construire un bâtiment « ouvert » sur le monde, avec notamment un partenariat avec les
« cafés joyeux » qui emploient notamment des personnes en situation de handicap.

Les bureaux du futur ?

Aurait-on imaginé un nouveau bâtiment qui ne reprenne ces différents critères ? Un projet qui n'ait pas intégré les nouveaux modes d'organisation du travail et à l'avenir des espaces de bureaux ? Plus que des open spaces, le nouveau bâtiment ne présente aucun espace de travail individuel, mais des « flex office ». On s'installe là où on trouve de la place lorsque l'on arrive le matin, et l'on peut téléphoner depuis des boxes. « J'aurais du mal a travailler dans un endroit où je ne peux pas avoir un espace plus personnel et confidentiel », confie cependant Patrick Ollier qui, sur ce point, préfèrera visiblement son bureau à l'hôtel de ville de Rueil.


Patrick Ollier et François Eyraud visitent le jardin, au milieu du bâtiment.

« Envoyer un signal fort »

Danone, unique société “à mission” du CAC 40 qui se donne pour vocation « d'apporter la santé au plus grand nombre par l'alimentation », explique qu'il avait besoin d'un bâtiment apportant « des choses différentes » à ses “Danoners”, le petit nom donné aux collaborateurs du géant du yaourt. Plus encore, c'est un « signal fort » que veut envoyer le PDG Emmanuel Faber, venu dire quelques mots, en réalisant en France le plus grand siège de son groupe. Patrick Ollier a lui-même salué une forme de « patriotisme économique » – un concept qu'il s'approprie au moment de l'OPA qui avait été lancée
il y a quelques années par PepsiCo sur Danone –, en se défendant d'ailleurs de toute forme d'attractivité fiscale : Danone à Rueil ne veut pas dire plus d'impôt pour la municipalité, étant donné que la CFE et la CVAE ne reviennent plus aux communes :
« le bonheur d'avoir Danone est suffisant » pour le maire de Rueil. Il lance même, enthousiaste, « Vive Danone, et vive Rueil, si vous le permettez… »

Chahuté par des actionnaires activistes, contesté également pour un plan de licenciements (2 000 personnes dont 400 en France) annoncé fin 2020, Emmanuel Faber voit, lui, avec ce bâtiment, une concrétisation de la nouvelle stratégie qu'il a voulue pour le groupe : faire que l'essentiel des décisions concernant un pays soit pris dans ce pays, autrement dit faire de Danone « une entreprise locale multi-pays ». Et minimiser des coûts en regroupant trois des anciens sites franciliens du groupe en un seul ? Le montant du loyer n'en est pas connu,
« négocié avec des gens à notre écoute » répond habilement Stéphane Amine, patron du bailleur Inovalis dont le bien est valorisé à hauteur de 240 millions d'euros et pour lequel l'engagement locatif court sur 12 ans. S'agira-t-il alors de déplacer dans ce nouvel écrin qualifié de « vaisseau amiral de Danone France » le siège social de Danone pour l'heure situé boulevard Hausmann ? Une étude est en cours et, si concrétisation de l'idée il y a, cela se fera avant la fin de l'année. n

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?