AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisCROCIS : L'Ile-de-France est l'une des régions les plus affectées par la crise

CROCIS : L'Ile-de-France est l'une des régions les plus affectées par la crise

Selon le baromètre de l'activité des TPE-PME franciliennes réalisé par le Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services (Crocis) en décembre, les entreprises franciliennes ont été parmi les plus impactées par la crise sanitaire, avec un chiffre d'affaires réduit de 10,8 % sur les trois premiers trimestres 2020 par rapport à ceux de l'an passé.
CROCIS : L'Ile-de-France est l'une des régions les plus affectées par la crise

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Au regard du baromètre de décembre, qui s'est appuyé sur les données trimestrielles d'un échantillon d'environ 70 000 clients d'experts-comptables, les effets délétères de la crise sanitaire sur le chiffre d'affaires des entreprises franciliennes se sont fait ressentir dès le 1er trimestre 2020, avec une baisse significative de l'activité des TPE-PME franciliennes dès 7,4 % par rapport au 1er trimestre 2019. Leur chiffre d'affaires s'est encore plus nettement réduit au 2e trimestre, avec une baisse de 21,2 % par rapport à la même période de l'année précédente et si au 3e trimestre, elles ont en partie redressé le cap, le déficit d'activité par rapport à la même période en 2019 reste important (- 8,3 %). De ce fait, sur les trois premiers trimestres de 2020, les TPE-PME d'Ile-de-France ont vu leur chiffre d'affaires se réduire de 10,8 % par rapport aux trois premiers trimestres de 2019.

L'Ile-de-France, 3e région la plus impactée

Au niveau national, la baisse moyenne du chiffre d'affaires (CA) des entreprises sur les neuf premiers mois de l'année 2020 est de 8,7 %. Avec 10,8 %, l'Ile-de-France est la troisième région la plus fragilisée par la crise sanitaire, près la Corse et la Bourgogne-Franche-Comté. A l'inverse, La Réunion et la Normandie affichent une baisse de CA de leurs entreprises d'à peine plus de 1 %.

En Île-de-France, la plus forte baisse départementale d'activité au cours des neuf premiers mois de 2020 a été observée à Paris, à hauteur de 15 %. La Région affiche également, sur cette même période, un repli de CA au plan sectoriel très marqué pour les TPE-PME du secteur de l'hébergement-restauration, de -44,3 %.

CA par secteur : le commerce, grand gagnant

Le baromètre a analysé l'évolution du CA de cinq secteurs sur les neuf premiers mois 2020 : le commerce, les transports et entreposage, la construction, l'industrie manufacturière et l'hébergement restauration. Si tous ont subi des replis d'activité en Ile-de-France, ces variations présentent des disparités. Ainsi, les TPE-PME franciliennes du commerce notent une baisse de CA de seulement 1,1 % depuis le début de l'année car, après avoir subi des pertes de chiffre d'affaires de respectivement 4,1 % et 8,7 % aux 1er et 2e trimestres, les ventes du secteur ont rebondi au cours de l'été. A contrario, le secteur des transports a subi une baisse de 7,2 % sur un an en moyenne sur les neufs premiers mois de l'année, la construction a vu son CA baissé de 11 % et l'industrie manufacturière, de 17,9 %. Pire encore, le chiffre d'affaires des TPE-PME franciliennes de l'hébergement-restauration s'est réduit de 44,3 % au cours des neuf premiers mois de 2020, la baisse atteignant encore 34,4 % sur un an au 3e trimestre.

CA par départements : Paris et le Val d'Oise ont davantage souffert

Tout comme les différents secteurs de la région, les huit départements franciliens ont été touchés de manière hétérogène par les effets de la crise sanitaire. Trois s'en sortent bien :
sur les trois premiers trimestres de 2020, les TPE-PME des Yvelines, avec - 3,2 %, du Val-de-Marne, avec - 3,7 % et de l'Essonne (- 4,2 %) ont été celles ayant le moins perdu en termes de chiffre d'affaires. Tous les autres départements ont vu leur activité se replier de plus de 7 % au cours des neuf premiers mois de 2020 comparativement à la même période de 2019. Le Val-d'Oise (- 14,2 %) et Paris (- 15 %) sont ceux ayant le plus souffert.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?