AccueilEntrepriseVie des entreprisesCréer une SAS ou SARL : quelle forme juridique choisir ?

Créer une SAS ou SARL : quelle forme juridique choisir ?

Le choix de la forme juridique est une question qui mérite réflexion dans le cadre d'un projet de création de société.
Créer une SAS ou SARL : quelle forme juridique choisir ?
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

La SAS et la SARL sont deux formes de sociétés les plus choisies par les entrepreneurs pour plusieurs raisons. Avant de décider, il convient de connaître les avantages et les inconvénients de ces deux statuts. Pour vous aider dans votre choix, notre fiche vous permet de dresser un comparatif de ces deux structures.

Les principales caractéristiques d'une SARL et d'une SAS

Les entrepreneurs ont de plus en plus recours à la SARL ou la SAS à cause de leurs caractéristiques. Les principales différences entre ces deux types de structure résident dans le mode de fonctionnement. La loi prévoit un cadre juridique bien défini pour la SARL tandis que pour la SAS, elle accorde plus de liberté aux associés. Ainsi, la SAS a été toujours plébiscitée dans le cadre des projets de société importants qui anticipent de faire entrer dans la société différents profils d'associés.

Les associés

Dans le cadre d'une SARL, la loi limite le nombre d'associés à 100. Cette limitation permet de préserver l'intuitu personae, un facteur pris en compte dans le fonctionnement de la société. Pour la SAS, elle n'impose pas de nombre maximum d'associés. Dans une SAS, une personne physique ou une personne morale peut être associée. La SARL n'accepte pas une personne morale à entrer dans la société. La SARL et la SAS peuvent toutes deux être constituées par un associé unique. Les associés ou les actionnaires n'ont pas besoin d'avoir la qualité de commerçant. La loi exige seulement la capacité juridique pour faire partie de la société. La loi offre la possibilité à un conjoint de l'associé de revendiquer la qualité d'associé. Cette hypothèse n'est pas possible dans le cadre d'une SAS. Les actions dans une SAS ne sont pas négociables et s'attachent à la personne donc l'époux n'a pas de droit sur ces dernières.

Les dirigeants d'une SARL et d'une SAS

Les associés d'une SARL doivent nommer un ou plusieurs gérants dans les statuts ou dans un PV lors de la création de l'entreprise. Pour une SAS, on parle de président, les associés ne peuvent pas désigner plusieurs présidents. Toutefois, ils peuvent nommer des directeurs généraux qui assurent aussi des missions de représentation de la société auprès des tiers.
La différence réside dans le montant des charges sociales des dirigeants. Le président de la SAS et le gérant de la SARL sont les représentants légaux de la société. Ils assurent la gestion des affaires courantes de l'entreprise. Leurs pouvoirs peuvent faire l'objet d'une limitation prévue dans les statuts, mais qui sont inopposables aux tiers.

Pour une SARL, le statut de travailleur non salarié TNS est attribué au gérant majoritaire. Par conséquent, les charges sociales sont fixées entre 35 et 55 % de sa rémunération. Pour la SAS, les charges sociales sont fixées entre 50 et 70 %, les dirigeants ont le statut d'assimilé-salarié. En résumé, le montant des charges sociales d'un gérant pour une SARL est moins élevé. La SARL reste donc la plus avantageuse sous cet angle surtout si le dirigeant d'entreprise a une rémunération importante.

Le capital social

La loi ne prévoit pas un montant minimum ni un maximum de capital social. Pour former le capital social, dans tous les cas, les associés peuvent faire des apports en numéraire, apports en nature. Les apports en industrie ne sont pas pris en compte dans la formation du capital social. Les associés reçoivent des parts sociales ou des actions proportionnelles à la valeur de leurs apports. La SAS connaît toutefois une spécificité. Cette structure permet aux actionnaires de créer plusieurs catégories d'actions comme les actions à droit de vote double ou à droit de vote multiple.

Les démarches de création d'une SAS et d'une SARL presque identiques

Les formalités de création de ces deux types de structure sont les mêmes. En principe, il faut respecter les étapes suivantes :

  • La rédaction des statuts datés et signés ;
  • PV de nomination des dirigeants s'ils ne sont pas nommés dans les statuts ;
  • Attestation de dépôt de capital social à la banque (elle n'est pas obligatoire dans le cadre d'une EURL) ;
  • Avoir un justificatif de siège social ou une attestation de domiciliation d'entreprise en ligne;
  • Pièce d'identité et déclaration de non-condamnation des dirigeants ;
  • Publication d'un avis de constitution dans un journal d'annonce légale ;
  • Remplir le formulaire M0 ;
  • Un formulaire MBE ;
  • La liste des souscripteurs (seulement pour la SAS)
  • Immatriculation auprès du Greffe du tribunal compétent.


Les statuts de la SARL et de la SAS doivent faire apparaître quelques éléments obligatoires à savoir : la forme juridique de la société, la dénomination sociale, le siège social, la durée de la société et le montant du capital social.

Le régime fiscal d'une SARL et d'une SAS

La SARL et la SAS bénéficient donc du même régime fiscal en général. En principe, ces deux types de structure sont soumis à l'impôt sur les sociétés. Les statuts de la SARL et de la SAS doivent faire apparaître quelques éléments obligatoires à savoir : Pour une SARL de famille, elle autorise une option pour une durée illimitée pour le régime de l'impôt sur le revenu. On peut conclure que la SARL est plutôt adaptée pour des activités familiales.
Pour terminer notre comparaison, les obligations comptables et administratives pour les deux formes juridiques sont presque les mêmes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?