Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Création de la Fédération des Cabinets Intermédiaires

le - - Entreprise - Chiffre

Création de la Fédération des Cabinets Intermédiaires
250 à 300 : c'est le nombre de structures d'audit et d'expertise comptable que la Fédération des cabinets intermédiaires (FCI), qui vient d'être créée, espère réunir.

Récemment lancée, cette nouvelle Fédération des cabinets intermédiaires (FCI) est une structure qui vise le regroupement des 250 à 300 cabinets d'audit et d'expertise comptable de taille intermédiaire en France afin d'agir sur les objectifs propres à ces structures et à leur service, dans un cadre apolitique.

Lancée le 18 juin dernier, la FCI a été créée pour réunir les 250 à 300 plus gros cabinets de France, hors Top 7. Cette structure est née du constat des conséquences de la loi Pacte et de la concentration du marché et de la volonté de se concentrer sur des objectifs communs, au service des cabinets et du marché de la profession du chiffre, sans se substituer aux structures déjà existantes ou aux syndicats et instances ordinales.

Promouvoir et défendre des intérêts communs

La FCI, structure entièrement apolitique, souhaite promouvoir les cabinets de taille intermédiaire en tant qu'entreprises françaises utiles à la vie économique, utiliser le lobbying au plus haut niveau de la vie politique comme seul moyen d'action, devenir l'un des interlocuteurs majeurs des pouvoirs publics et les parties prenantes et combattre la trop forte concentration du marché,

La fédération tient également à conserver une entière liberté d'expression et prévoit ainsi que seules les propositions en cohérence avec son objet et sa charte seront portées.

Actions en matière d'expertise comptable et commissariat aux comptes

Dans le domaine de l'expertise comptable, la FCI a pour objectifs de réserver l'activité de tenue et arrêté des comptes des entreprises à la profession d'expertise comptable autour des deux valeurs d'éthique que sont la qualité et l'indépendance, de promouvoir la profession comme le corps social assurant la sécurité des bases fiscales et sociales des budgets de l'Etat et comme acteur dans les territoires, de l'accompagnement et de l'assistance aux entreprises de toutes tailles et acteur de la sécurité financière des transactions interentreprises.

S'agissant du commissariat aux comptes, de grands axes de réflexion ont été définis, comme la promotion de la notion de mission au service de l'intérêt général, celle de l'indépendance de l'auditeur vis-à-vis de l'entité auditée, celle des valeurs défendues au sein de la Fédération pour accéder plus largement aux missions d'audit dans des entités de taille importante et enfin la préservation en France du co-commissariat aux comptes et la promotion, en Europe, de l'audit conjoint.

La Fédération des cabinets indépendants souhaite être entendue dans les discussions en cours au niveau européen portant notamment sur la séparation de l'audit et du conseil.

Selon ses fondateurs, une soixantaine de cabinets ont d'ores et déjà rejoint la Fédération dont le bureau est composé de 8 membres, avec deux co-présidents, Quitterie Lenoir, dédié à la défense de l'activité d'audit, et Nicolas Priest, dédié à l'activité d'expertise comptable.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer