Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Coworking : état des lieux en Ile-de-France

le - - Immobilier - Marché

Coworking : état des lieux en Ile-de-France
© DR

Depuis 2015, le coworking est en pleine expansion sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank vient d'analyser ce phénomène en Ile-de-France.

Selon l'étude, la demande placée a littéralement explosé à partir de 2016, atteignant en Ile-de-France un volume de près de 40 000 m2 qui a plus que doublé un an plus tard pour atteindre plus de 90 000 m2 en 2017. La tendance se prolonge en 2018, puisque le volume des mètres carrés de bureaux absorbés par le coworking a d'ores et déjà dépassé les 100 000 m2 à la fin du 3e trimestre.

La hausse des volumes tient à la forte progression du nombre de transactions, quasi multiplié par quatre entre 2015 et 2018. Elle est également la conséquence d'une nette augmentation de la taille moyenne des mouvements, passée de 1 500 m2 en 2015 à plus de 4 000 m2 désormais en raison de l'accroissement des prises à bail supérieures à 5 000 m2, voire 10 000 m2. En 2018, WeWork a, pour l'instant, concentré la totalité des transactions signées sur ce segment de surface, avec ses nouveaux sites de la rue Jules Lefebvre dans le 9e ardt, de l'avenue de France dans le 13e ardt et du boulevard de Grenelle dans le 15e ardt. Comme le précise Knight Frank, « ces opérations permettent à cet opérateur de proposer près de 100 000 m2 de bureaux à Paris, encore loin toutefois des surfaces dont il dispose aujourd'hui à Londres (un peu plus de 250 000 m2) et surtout à New York (640 000 m2) ».

Le cœur de l'activité

En Ile-de-France, Paris concentre 71 % des volumes pris à bail par les acteurs du coworking depuis 2015, dont une part prépondérante (39 %) dans le seul Quartier central des affaires. Selon les analystes Knight Frank, « cette concentration géographique est à la mesure de la taille et de l'importance économique du plus grand pôle tertiaire francilien ». Les autres quartiers de Paris intra-muros ne sont pas en reste, comme l'ont illustré les premières prises à bail réalisées en 2018 par WeWork sur la rive gauche.

Hors Paris, les plus grands pôles tertiaires sont également les premiers bénéficiaires de l'essor du coworking. Ainsi, La Défense et le Croissant Ouest (Neuilly-sur-Seine, etc.) représentent 24 % des surfaces louées par ce type d'acteurs en Ile-de-France depuis 2015. Les mouvements relevés au sein des petite et grande couronnes demeurent quant à eux peu nombreux, avec 6 % seulement du total ; une part encore modeste donc, mais que le développement des futures gares du Grand Paris Express pourrait contribuer à augmenter au cours des prochaines années.

L'avenir de la formule

Si le coworking poursuit aujourd'hui son expansion, c'est notamment parce que les grandes entreprises y ont de plus en plus recours. Le coworking leur offre en effet plus de flexibilité, la possibilité d'organiser le travail de leurs collaborateurs en mode projet ou, encore celle de favoriser les synergies avec les start-up. La diversification est également à l'œuvre s'agissant des formes sous lesquelles se développe le coworking. Cette formule investit par exemple de nouveaux lieux (gares, aéroports, centres commerciaux, restaurants, etc.), susceptibles de capter les flux de travailleurs. C'est aussi par le travail sur l'aménagement des espaces, le développement de services innovants ou la déclinaison de concepts adaptés aux différents profils de travailleurs ou secteurs d'activité que se distinguent les opérateurs du coworking. Des opérateurs variés, parmi lesquels de grandes foncières de plus en plus présentes sur ce segment de marché avec une offre de coworking intégrée.

À propos de Knight Frank

Fondé il y a plus de 120 ans en Grande-Bretagne, le groupe Knight Frank apporte aujourd'hui son expertise comme conseil international en immobilier grâce à plus de 18 170 collaborateurs intervenant depuis 523 bureaux dans 60 pays. Sa branche française, créée il y plus de 45 ans, intervient sur le marché de l'immobilier d'entreprise, principalement celui des bureaux, mais aussi ceux des commerces, des bâtiments industriels ou logistiques. Elle s'adresse à deux clientèles distinctes : les propriétaires investisseurs et les entreprises utilisatrices.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer