Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Covid-19 : reprise progressive de l'activité des TPE

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Covid-19 : reprise progressive de l'activité des TPE
@ DR

Selon le baromètre SumUp des transactions des PME et TPE en Europe, leur activité économique, très faible depuis le début de la pandémie, reprend progressivement depuis le déconfinement.

La fintech européenne SumUp a récemment annoncé le lancement de son baromètre grâce auquel elle partage sa perception de la situation économique européenne face au Covid-19 et propose une analyse quantitative et qualitative de l'impact économique sur les PME et TPE en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie. En France, les PME et TPE constituent 99 % des entreprises et sont les premières touchées par le ralentissement économique due à la crise sanitaire.

Ce baromètre offre donc une information en temps réel de la reprise des activités des PME/TPE, de sa progression, des secteurs porteurs et des observations sur les bonnes pratiques à adopter à l'avenir.

Dans les quatre marchés observés et dans les secteurs de l'alimentation & primeur, traiteur & livraison, marché ouverts, professionnels de santé & médecins, services à la personne et instituts de beauté & coiffeurs-barbiers, SumUp analyse des millions de données liées aux transactions de paiement, dont l'écart en pourcentage par rapport à celles. attendues ou la typologie des moyens de paiement utilisés, secteur par secteur.

« Les spéculations vont bon train pour estimer la durée du redémarrage de l'économie et dater le retour à la normale. L'observation des transactions commerciales est un bon indicateur de la vitalité économique des PME et TPE. Ces derniers temps, les volumes de transactions étaient toujours en chute. Mais SumUp observe un réel rebond au cours des deux dernières semaines », commente Alexander von Schirmeister, Directeur Général Europe de SumUp.

Une hausse sensible de l'activité en Europe

Dans les six secteurs étudiés sur les quatre marchés européen, le baromètre fait état d'une violente chute du volume de transactions des TPE et PME par rapport aux attentes.

En France, cette chute a pu être observé durant les semaines du 23 mars et du 30 mars, avant que les PME et TPE réussissent à s'adapter à la 3ème semaine de confinement et adopter des solutions pour poursuivre ou reprendre progressivement leur activité : vente à distance, services en ligne, outils de paiement dématérialisés.

Bien que timide, la semaine du 13 avril s'est caractérisée par une tendance à la hausse, pour les pays et les secteurs observés.

Popularité des commerces alimentaires de proximité

Si l'économie s'est globalement effondrée au cours de la crise, le secteur alimentaire connaît une situation contraire, avec une accélération de l'activité des commerces alimentaires depuis le début du confinement dans tous les pays.

En France, avant l'annonce du confinement, les dépenses dans les commerces de proximité enregistrait une baisse d'activité de 9 % avant de connaître une hausse de 42 % la semaine du 30 mars, puis de 23 % la semaine du 20 avril.

Au niveau européen, le secteur des traiteurs et des services de restauration livrée à domicile a chuté dès la première semaine de confinement avant de très légèrement repartir mais avec des volumes de transaction toujours très bas.

Les PME et TPE de ce secteur ont été très affectées par la fermeture des marchés ouverts, notamment en France où elles ont subi les conséquences du durcissement du confinement.

En effet, les producteurs et commerçants ont été contraint à travailler différemment mais, à nouveau, les commerçants ont su faire preuve d'ingéniosité, en se tournant notamment vers la vente à distance et livraisons à domiciles, la création de paniers etc.

L'arrêt des soins et des consultations

Depuis le début du confinement et partout en Europe, l'activité des professions libérales de santé, des médecins généralistes, spécialistes ou encore des infirmiers, a diminué, à la grande inquiétude de ces professionnels car témoignant du choix de ces populations de suspendre les dépenses liées aux soins courants. Exemple marquant, en Italie, la baisse d'activité a atteint 90 % la semaine du 30 mars.

En France, les professionnels de santé ont dû s'adapter pour continuer à exercer dans le respect des conditions sanitaires strictes. Dans ce secteur, la reprise de l'activité est lente et processive depuis la semaine du 23 mars, favorisée par la large diffusion de la pratique de téléconsultation.

Ralentissement de l'activité des services à la personne

Avec le confinement, la quasi-totalité des prestations de confort à domicile ont été suspendues. Ainsi, le secteur a connu une chute rapide de 79 % la semaine du 13 mars. Toutefois, certaines prestations ont subsisté, comme celles de maintien à domicile des seniors, de garde d'enfants et de soutien scolaire. De ce fait, une hausse du nombre de transactions a été observée depuis la semaine du 23 mars.

Le paiement sans contact en France

Pour respecter les règles sanitaires, les moyens de paiement sans contact ont été largement privilégiés en France, comme le paiement sans contact ou encore le paiement mobile. Avec une hausse de 7 points depuis le début du confinement, le paiement sans contact représente, depuis la semaine du 23 mars, 54 % de l'ensemble des paiements.

En conséquence, le paiement par carte bancaire avec saisi du code a diminué de plus de 10 points et ne représente que 41 % de l'ensemble des moyens de paiement et à partir du 13 avril, seuls deux paiements sur cinq sont effectués via ce mode de paiement.




Philippe CHARRESSON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer