AccueilActualitéCovid-19 : réponses gouvernementales à quatre pétitions lancées sur Change.org

Covid-19 : réponses gouvernementales à quatre pétitions lancées sur Change.org

Olivier Véran, ministre des Solidarités, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Roxana Maracineanu, ministre des Sports et Julien Denormandie, ministre du Logement, ont répondu aux 500 000 signataires de quatre pétitions sur Change.org, en lien avec la crise du Covid-19.
Covid-19 : réponses gouvernementales à quatre pétitions lancées sur Change.org
@ DR

Actualité Publié le ,

Quatre membres du Gouvernement ont répondu aux demandes posées sur Change.org, plateforme de pétitions en ligne, faisant ainsi naître un débat, un dialogue direct entre les responsables politiques et les signataires.

Ainsi, Olivier Véran, ministre de la Santé, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, et Julien Denormandie, ministre du Logement, ont répondu à quatre pétitions, concernant, respectivement, la généralisation des tests de Covid-19, le soutien aux restaurants et producteurs, l'accès responsable à la nature en période de confinement et la mise à l'abri des personnes à la rue.

« Des test de Covid-19 pour tous »

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a répondu à la pétition lancée par Anna Borel, une journaliste marseillaise, le 20 mars 2020 et signée par 107 768 personnes. Cette pétition visait l'accès pour tous aux tests de dépistage du coronavirus.

Le ministre a rappelé que les tests sont un outil de prévention, non de guérison, et que seules les personnes susceptibles de propager rapidement le virus sont testées, soit les patients hospitalisés, les professionnels de santé symptomatiques ou les résidents et personnels des établissements accueillant des publics fragiles tels que les EHPAD.

Lors du déconfinement progressif à partir du 11 mai, un dépistage massif, « de l'ordre de 700 000 tests par semaine », sera mené afin que la reprise de l'activité économique ne s'accompagne pas de celle de la circulation du virus. Olivier Véran précise que les moyens « colossaux » nécessaires à ce dépistage sont prêts.

« Sauvons nos restaurants et producteurs ! »

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a répondu à la pétition lancée par le chef Stéphane Jégo le 17 mars, et signée par 138 656 personnes, visant principalement la couverture des pertes d'exploitation par les assureurs.

Si les risques contractuellement non couverts ne sont pas indemnisés, certains contrats d'assurance prennent en charge les pertes d'exploitation en cas de fermeture administrative d'activité ou de dommages non matériels. Les assureurs ont d'ailleurs pris des engagements de solidarité pour accompagner les entreprises en participant, à hauteur de 400 millions d'euros, au fonds de solidarité et en mettant en place un fonds d'investissement en faveur des ETI et PME d'1,5 milliard d'euros. Le ministère de l'Economie a donc demandé aux assureurs de faire des propositions pour orienter ces investissements plus particulièrement vers le secteur du tourisme, qui seront présentées le 14 mai lors du Conseil interministériel du tourisme.

« Pour un accès responsable à la nature en période de confinement »

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a répondu à la pétition lancée par Billy Fernandez, un accompagnateur en montagne, le 17 avril dernier et signée par 156 012 personnes. Celui-ci défendait un accès responsable aux espaces naturels pendant le confinement.

La ministre rappelle que l'interdiction temporaire des randonnées et des activités sportives en plein air était nécessaire pour lutter contre l'épidémie. A partir du 11 mai, les activités sportives individuelles seront à nouveau possibles en extérieur, sans limitation de durée et dans un périmètre de 100 kilomètres autour du domicile, dans le respect des règles de distanciation physique et dans la limite de 10 personnes.

Roxana Maracineanu précise que les accès aux forêts, à la montagne et aux sites naturels seront désormais autorisés, ceux aux parcs et jardins également dans les départements « verts ».

« Mais pour restez chez soi, il faut un chez soi ! »

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a quant à lui répondu à une pétition du « Collectif Droit d'urgence » en date 17 mars dernier, rappelant l'urgence de mettre à l'abri des personnes à la rue.

En réponse à cette pétition, signée par 97 964 personnes, le ministre rappelle que, depuis le début du confinement, des chambres d'hôtels vides ont été réquisitionnées et plus de 20 000 places supplémentaires ont été ouvertes. Par ailleurs, 90 000 femmes, hommes et enfants ont bénéficié de « chèques services » financés par l'Etat. Enfin, 90 centres dédiés ont été créés durant le confinement et partout en France afin d'accueillir 3 000 malades sans abri.

Julien Denormandie assure que l'Etat continue d'agir pour protéger les plus fragiles en ces temps de crise : la trêve hivernale a été reportée et quatre millions de familles pauvres et modestes ainsi que 800 000 jeunes bénéficient d'aides exceptionnelles. Enfin, les collectivités et les associations s'engagent ensemble et luttent pour mettre à l'abri les plus démunis.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?