Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Covid-19 : les mesures d'aides aux personnes en situation de handicap et à leurs aidants

le - - Actualité

Covid-19 : les mesures d'aides aux personnes en situation de handicap et à leurs aidants
@ DR

Invitée du live « Confiné(e)s » organisé par l'équipe de La République En Marche, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, a présenté les différentes mesures mises en place pour les personnes en situation de handicap et leurs proches aidants pendant le confinement.

Chaque jour, le délégué général de La République En Marche, Stanislas Guerini, diffuse un live « Confiné(e)s », au cours duquel il aborde différentes problématiques liées au confinement avec un invité politique. A ce titre, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, a abordé les mesures mises en place pour les personnes en situation de handicap, elles aussi confinées, ainsi que pour leurs proches aidants.

Le handicap concerne 1 Français sur 5 et plus de 8 millions de proches aidants. Le confinement a engendré la fermeture des externats médicaux-sociaux, qui accueillaient notamment les enfants présentant un handicap, et a ainsi contraint les familles à accueillir chez elles leur proche.

Quels aménagements prévus ?

Suite aux décisions gouvernementales liées au confinement généralisé, des aménagements ont été instaurés pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap, qui varient selon que la personne concernée vit à son domicile ou dans un centre spécialisé en externat.

Pour les internats, à l'instar des Ehpad, les règles ont été durcies afin de limiter les risques de propagation du virus. Toutefois, pour ne pas couper le lien avec les familles, les collectivités et les soignants ont été inventifs et ont collaboré avec les collectivités qui ont déployé des moyens matériels supplémentaires, par exemple via des dons de tablettes pour permettre aux personnes concernées de continuer à communiquer avec leurs proches. Par ailleurs, les sorties peuvent se faire avec un accompagnant individualisé afin que la personne en établissement vive au mieux le confinement dans la durée.

Pour les personnes qui vivent à domicile, et pour qui le handicap peut être particulièrement lourd à vivre seul, le Gouvernement a assoupli les règles dérogatoires au confinement, conformément aux déclarations du Président de la République du 3 avril en ce sens. Un assouplissement a donc été mis en place : si l'attestation de dérogation doit être accompagnée d'une justification du handicap, les sorties peuvent désormais être fractionnées dans la journée, se faire un peu plus loin.

Pour les familles accueillantes qui ont du mal à tenir sur la durée, des solutions de répit, de 7 ou 14 jours, ont été trouvées, en collaboration avec les établissements d'accueil.

Faciliter l'accès à l'aide à domicile

Pour préserver la continuité de l'aide à domicile, indispensable aux personnes en situation de handicap, les établissements médicaux-sociaux ont maintenu une écoute téléphonique à destination de ces dernières et de leur famille. Un accompagnement psychologique est donc assuré par téléphone. Pour les aides médicales à domicile, une protection a été obtenue pour les professionnels, afin qu'ils puissent se rendre au domicile des personnes en toute sécurité.

Enfin, la téléconsultation a été rendue possible pour que les soins continuent et perdurent. A titre d'exemple, les frais de téléconsultation d'un orthophoniste sont désormais remboursés, mesure qui doit s'ouvrir à d'autres professions paramédicales.

Le cas des aidants

Des mesures ont également été prises pour aider et soulager les aidants dans leur accompagnement quotidien. Un appui psychologique leur est destiné sur la plateforme solidaires-handicaps.fr, qui recense également les bénévoles prêts à rendre service aux aidants, pour effectuer des tâches dont ils ne peuvent se charger eux même, par exemple faire leurs courses, voire même leur offrir un peu de répit en prenant le relais auprès de la personne dont ils s'occupent. Il s'agit de réponses de proximité qui sont très importantes pour que les aidants tiennent dans le temps.

La secrétaire d'Etat insiste également sur la nécessité que les personnes en situation de handicap se fassent connaître de leur commune, afin que les services concernés puissent leur adresser les contacts en mesure de les aider.

La continuité pédagogique des enfants en situation de handicap

Comme tout élève, les enfants en situation de handicap ont du rentrer chez eux et, comme tout élève, la continuité pédagogique reste le maître mot. Ils ont bénéficié des mêmes outils digitalisés pour étudier de chez eux. L'éducation nationale a très rapidement rendu disponibles en open data sa plateforme Cap école inclusive, mettant à disposition des familles et des professionnels médico-sociaux les différentes adaptations. Cette accessibilité universelle des adaptations perdurera d'ailleurs après la phase de confinement, dans un esprit de capitalisation des forces vives à disposition des citoyens.

En outre, le ministère de l'Education nationale examine quotidiennement les besoins éducatifs particuliers. Par exemple, un travail d'accompagnement spécialisé a été mené pour les enfants atteints d'autisme.

Cette continuité pédagogique sera d'autant plus au cœur des préoccupations lors de la réouverture des écoles et de la reprise de la scolarisation, afin de diminuer au maximum la perte de chance de ces enfants et le risque de rupture sociale.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer