AccueilActualitéCoup de jus pour le vélo à assistance électrique !

Coup de jus pour le vélo à assistance électrique !

C'est à l'aube de la COP21 que JCDecaux a programmé le lancement du vélo à assistance électrique, le premier en libre-service, doté d'une batterie portative spécifique, élaborée par des ingénieurs de la société Forsee Power de Moissy-Cramayel.
Coup de jus pour le vélo à assistance électrique !

Actualité Publié le ,

Une prouesse technologique de Seine-et-Marne

Cette innovation a nécessité trois années de recherche et développement. Les ingénieurs de Moissy-Cramayel ont planché plus d’un an sur la batterie, afin qu’elle puisse être efficace, légère, petite, amovible, robuste et étanche.
Transformer un système complexe en une solution simple bénéficiant de nombreuses innovations brevetées (batterie, signalisation automatique, connectivité avec le smartphone de l'utilisateur via une application dédiée) n’est pas évident.

Grâce au travail des ingénieurs de Forsee Power, ce vélo à assistance électrique du futur permet de bénéficier de 10 km d’autonomie, soit quatre fois la distance moyenne parcourue à vélo en libre-service. Une petite batterie, rechargeable par l’usager abonné, se place sur le guidon du vélo de manière ergonomique. Celle-ci peut même se connecter à un smartphone pour accéder à des fonctionnalités inédites dédiées à la facilitation des déplacements.

Des prototypes à l’essai pour la COP21

La prouesse est là. Vous pourrez la tester du 30 novembre au 13 décembre sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris.

Fini de galérer à la moindre cote, pédaler deviendrait même un plaisir ! Ce vélo à assistance électrique, financé par un modèle économique vertueux au bénéfice des collectivités et des citoyens, est une révolution du transport de proximité. Mais surtout, il vous permet d’avoir accès à cette nouvelle technologie pour pas cher. En cela, il apporte une solution à un des principaux freins au développement massif du vélo électrique : son coût d’achat et d’entretien. Sans oublié le fait qu’avec celui-ci pas de soucis de vol.

Encore une bonne nouvelle, ce nouveau concept est compatible avec les infrastructures de stations de vélo en libre-service existantes, et peut se déployer dans les villes sans interruption de service, ni travaux de génie civil. Alors à quand les centres-villes sans voitures ?

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?