AccueilEntrepriseChiffreCongrès des experts-comptables : le duel des éditorialistes face au « siècle des crises »

Congrès des experts-comptables : le duel des éditorialistes face au « siècle des crises »

Lors de son 77e congrès, l’Ordre des experts-comptables a organisé le duel des éditorialistes : les journalistes Christophe Barbier et Yves Thréard se sont fait face sur le sujet des crises qui animent le XXI° siècle.
Le duel des éditorialistes au Congrès des experts-comptables
© AP - Le duel des éditorialistes au Congrès des experts-comptables

EntrepriseChiffre Publié le ,

« La vérité n’est ni noire ni blanche, mais elle peut nous amener à ferrailler et débattre gentiment ». C’est par ces mots que Gaby Olmeta, animateur des débats, a lancé le duel des éditorialistes du 77e Congrès de l’Ordre des experts-comptables. Cette année, ce rendez-vous a accueilli Christophe Barbier, éditorialiste politique et journaliste à BFMTV et Radio J, et Yves Thréard, éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction du Figaro. Ensemble, ils ont décrypté les enjeux politiques du nouveau Gouvernement et la conjoncture économique incertaine que traverse notre pays, devant une salle attentive.

« L’impression d’une crise sans fin »

Parmi les grands sujets abordés, les deux éditorialistes sont revenus sur ce que Yves Thréard a appelé « le siècle des crises ». Depuis les années 2000, les crises mondiales s’enchaînent à un rythme effréné : le 11 septembre aux États-Unis, la crise des surprimes, la Covid-19, désormais la guerre en Ukraine. Malgré tout cela, « on a le sentiment que l’on arrive à peu près à gérer, bien que l’on n’arrive pas à les résoudre. Il y a toujours de l’islamisme sur cette planète, il y a toujours un risque monétaire et sanitaire important, sans parler du risque climatique. Mais on arrive à enrayer aujourd’hui ce qu’on n’arrivait pas à enrayer il y a 100 ans. La crise de 2008, gérée en 1908, aurait donné un conflit terrible. »

En revanche, pour lui, « chaque crise s’empile un peu plus et pousse les autres. Tout cela donne l’impression d’une crise sans fin. C’est comme si l’état de crise était devenu l’état normal du fonctionnement de l’humanité. » Ce sentiment d’indifférence est aussi partagé par Yves Thréard. « Aujourd’hui, nous sommes dans un monde qui ne croit plus à rien, ce qui a pour conséquence de ne pas voir les outils et les menaces d’une nouvelle crise. ».

« Les crises sont prévisibles »

Cette indifférence générale a pour conséquence de rendre les crises prévisibles. C’est le sentiment d’Yves Thréard : « La crise du Word Trade Center était écrite et prévisible depuis 30 ans. Cela faisait très longtemps que les islamistes menaçaient l’Occident. À tout cela s’ajoute une crise climatique, dont on a mis assez longtemps à mesurer l’ampleur et que l’on découvre depuis quelques années. ».

Il l’affirme, la prochaine crise a laquelle nous auront droit sera sûrement une crise numérique. « C’est-à-dire une crise où tout s’arrêtera. Avec la puissance des hackeurs aujourd’hui, et la cyber-guerre, il est probable que cette crise va exploser et produire un black-out total. », a-t-il expliqué.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?