AccueilDroitConférence juridique sur le défi de l'économie collaborative

Conférence juridique sur le défi de l'économie collaborative

Les Rencontres annuelles du droit de l'Internet 2016 de Cyberlex, intitulées " La sharing economy : le droit et le défi de l'économie collaborative ", se dérouleront le 18 janvier prochain à partir de 14h dans l'amphithéâtre Grand Bleu de Microsoft à Issy-les-Moulineaux.
Conférence juridique sur le défi de l'économie collaborative

Droit Publié le ,

Cette conférence débutera par une introduction du sujet proposé par l’avocat à la Cour David-Irving Tayer, président de l'association Cyberlex et se poursuivra par deux tables rondes.

1. Economie collaborative : le droit face au défi du partage

Table ronde animée par François Coupez, Avocat à la Cour, Associé, ATIPIC Avocat. Autour de lui, débattront des experts, des juristes et des représentants du monde économique.

Agent disrupteur mais en croissance exponentielle, la sharing economy ou économie collaborative s’immisce dans tous les secteurs avec un refrain : comment optimiser le fonctionnement des services du point de vue des utilisateurs (plus vite, mieux, moins cher), faire participer ces utilisateurs et faire tomber les carcans ? La sharing economy place les acteurs traditionnels devant la nécessité de changer de logiciel et d‘accomplir eux-mêmes leur transformation numérique ou de disparaître (par uberisation ?). Tous les secteurs de l’économie sont concernés : transports, hôtellerie, finance, éducation, etc.

Protéiforme, issue de la créativité collective comme des nouvelles technologies qui s’émulent, l’économie collaborative est parfois vue comme la victoire du lien direct et de la désintermédiation, alors même que la plate-forme de mise en relation est son fer de lance. Elle induit surtout un empowerment généralisé de l’individu, du consom’acteur au citoyen voulant challenger le fondement des décisions prises - et contribue à révolutionner le recrutement comme l’organisation du travail, et les modes de consommation.

Face aux défis posés et à l’évolution de la sharing economy perçue comme irrésistible, le droit a-t-il encore sa place ? Si oui laquelle ? Comment la sharing economy aborde-t-elle la loi et la réglementation ? Et inversement, comment nos règles de droit appréhendent-elles cette transformation ?

2. Le Big data, l’Open data : le droit face au défi des jeux de données

Table ronde animée par Nathalie Metallinos, Avocate à la Cour. Autour d’elle, débattront des experts, des juristes et des représentants du monde économique.

Alors que les entreprises gardent jalousement les données qu’elles ont collectées y compris dans un modèle de partage, les Etats mettent en place un système de partage collectif des données. S’agit-il pour autant de données totalement libres ? Ou plutôt de données accessibles dans le respect de règles de droit dans le cadre de l’Open data? Quoi qu’il en soit, l’enjeu principal est d'ouvrir les données à tous les acteurs de l’économie.

Mais les jeux de données sont-ils si fiables ? N’est-il pas possible de penser que le secteur privé offre, notamment par le développement de l’Internet des objets, des méta-données plus fines qui viennent concurrencer, en les complétant, la pertinence des données publiques (par exemple : trafic automobile ou fréquentation des pistes de ski, statistiques des transports aériens ou férrovières).

L’Open data public ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux modèles économiques en ajoutant de la valeur à la donnée brute. L’Open data secteur privé peut, quant à lui, avoir des effets de leviers et de croissance par le partage de revenus sur l'exploitation des données et des audiences. Ainsi, la valeur des données se déplace (par exemple : la valeur de l'article de presse et de son contenu éditorial, par rapport à Google news). Y-a-t-il une confusion entre la valeur de l'écrit et la valeur de la marque ? Jusqu’où la sharing economy bouleversera-t-elle notre approche classique des données ?

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?