AccueilDroitActualité du droitConcours d'Arbitrage International de Paris (CAIP) : résultats de la 16ème édition

Concours d'Arbitrage International de Paris (CAIP) : résultats de la 16ème édition

L'École de Droit de Sciences Po, Clifford Chance, Bredin Prat et White & Case viennent de décerner quatre prix de la 16ème édition du Concours d'Arbitrage International de Paris (CAIP).
Concours d'Arbitrage International de Paris (CAIP) : résultats de la 16ème édition
© DR

DroitActualité du droit Publié le ,

Après une phase écrite éliminatoire consistant en la rédaction de deux mémoires pour le demandeur et le défendeur et à laquelle 35 équipes ont participé, dont 30 équipes françaises et 5 équipes étrangères, 8 équipes ont été sélectionnées pour la demi-finale qui a eu lieu 11 mai 2021 à Sciences Po devant 4 jurys constituant des tribunaux arbitraux. Le lendemain, l'épreuve finale de la 16ème édition du Concours d'Arbitrage International de Paris s'est déroulée de manière virtuelle, à Sciences Po Paris. Quatre équipes, sélectionnées par les membres du jury sur la qualité de leurs mémoires et plaidoiries, se sont affrontées le mercredi 12 mai 2021 lors d'une épreuve de plaidoirie, ouverte au public et ayant lieu devant un tribunal arbitral simulé composé de personnalités du monde de l'arbitrage.

Le jury était composé de Pierre Tercier, son président, professeur émérite de l'Université de Fribourg, président honoraire de la Cour internationale d'arbitrage de la CCI ; de Diana Paraguacuto-Mahéo, associée chez Foley Hoag ; de Tim Portwood, avocat associé chez Bredin Prat, de Karolina Różycka, avocate counsel chez Clifford Chance et de Christophe von Krause, avocat associé chez White & Case.

Résultats

Après délibération, le tribunal arbitral simulé a décerné le premier prix à l'équipe de l'Université Paris-Saclay composée de Toni Landini et Eloïse Dronnier (titulaires), Mireine Manguilla, Nathalie Vasquez et Wilson Rita Ndombet (suppléantes), supervisée par Olivier Laude. Cette équipe a reçu un prix de 8 000 euros des cabinets d'avocats partenaires Clifford Chance, Bredin Prat et White & Case avec un stage de 6 mois dans l'un de ceux-ci offert aux deux membres titulaires et un abonnement aux éditions Lamy/Wolters Kluwer.

Le tribunal arbitral simulé a décerné le second prix à l'équipe de l'Université Paris Nanterre, composée d'Ambre Riley et Léa Gagnepain (titulaires), Marion Dovran, Hugo Aubry, Théo Magrite et Flavia Caron (suppléants), supervisée par Valentin Bourgeois. Cette équipe a reçu un prix de 4 000 euros des cabinets d'avocats partenaires Clifford Chance, Bredin Prat et White & Case et un abonnement aux éditions Lamy/Wolters Kluwer.

Enfin, le prix du meilleur orateur a été décerné à Alice Bello, étudiante de l'Ecole de Droit de Sciences Po et le prix du meilleur mémoire a été décerné à l'équipe de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, composée de Mathou Koita et Raïssa Diane Kotedje (titulaires), Agathe Chambeyron, Elise Steiner, Clara Dragnev et Bassem Habibi Alaoui (suppléants), supervisée par Yas Banifatemi.

A propos du CAIP

Le Concours d'Arbitrage International de Paris a été créé en 2005 par l'École de Droit de Sciences Po en partenariat avec Clifford Chance. Cette année, il était co-organisé par l'École de Droit de Sciences Po et les cabinets d'avocats d'affaires Clifford Chance, Bredin Prat et White & Case en partenariat avec la Cour Internationale d'Arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale (ICC) et les éditions Lamy/Wolters Kluwer. Un Comité d'organisation était constitué afin d'assurer le bon déroulement du Concours. L'association « Paris, Place d'Arbitrage » soutenait également le Concours d'Arbitrage International de Paris. Pour la première fois depuis sa création, le concours était ouvert aux étudiants de Sciences Po. Le Concours bénéficie d'une renommée mondiale. À ce jour, 2 080 étudiants de 22 nationalités représentant 65 universités de quatre continents ont participé au Concours. Le Concours est gratuit et ouvert aux étudiants du monde entier provenant d'établissements/écoles/centres de formation en droit ou dont une partie du cursus porte sur l'étude du droit, n'ayant jamais pratiqué ni enseigné le droit à titre professionnel. Il se déroule en langue française par équipes formées de 2 membres titulaires et de 2 à 4 membres suppléants venant tous du même établissement. Le Concours portait sur un cas fictif d'arbitrage international qui, cette année, opposait une société à un Etat.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?