AccueilDroitActualité du droitConcours d'accès à la profession de greffier de tribunal de commerce

Concours d'accès à la profession de greffier de tribunal de commerce

L'article L. 742-1 du code de commerce prévoit que “les conditions d'accès à la profession des greffiers des tribunaux de commerce sont fixées par décret en Conseil d'Etat. Elles comprennent notamment un concours, un stage et un entretien de validation de stage”.
Concours d'accès à la profession de greffier de tribunal de commerce

DroitActualité du droit Publié le ,

Les modalités du concours sont déterminées aux articles R. 742-6-1 et R. 742-6-2 et aux articles 1. 742-2 à A. 742-12 du code de commerce. Par arrêté& du 11 août 2017, le nombre de places offertes au concours au titre de l'année 2018 est fixé à 22.*
Le concours comprend trois épreuves d'admissibilité et deux épreuves orales d'admission. Conformément aux dispositions précitées, les épreuves du concours auront lieu à Paris aux dates suivantes :
- Pour les épreuves écrites : 8 février 2018
- Pour les épreuves orales : durant la semaine du 26 mars 2018

Peuvent se porter candidats les personnes remplissant les conditions mentionnées aux 1° et 6° de l'article R. 742-1, à savoir être de nationalité française, n'avoir pas fait l'objet de l'une des condamnations ou mesures citées et être titulaire d'un diplôme validant la première année de master en droit ou équivalent.
Les candidatures doivent être adressées par téléprocédure sur le site du ministère de la Justice (https://opm.justice.gouv.fr) au plus tard trois mois avant la date de la première épreuve.

Le dossier de candidature comprend :

Une requête de l'intéressé précisant qu'il souhaite se présenter au concours. La requête mentionne les coordonnées du candidat, dont une adresse électronique personnelle valide ;
Une copie recto-verso de la carte nationale d'identité de l'intéressé ou une copie de son passeport ou de son certificat de nationalité française ;
Une copie de l'un des titres ou diplômes prévus au 6° de l'article R. 742-1 ou la justification de leur dispense.

Une fois la liste des candidats arrêtée par le garde des Sceaux, le Conseil national arrêtera à chaque candidat une convocation indiquant le jour, l'heure et le lieu exact des épreuves au moins quinze jours à l'avance.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?