AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisConcertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire

Concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire

La Ville de Paris et Réseau Ferré de France lancent une concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire avec les Parisiens, les habitants des communes limitrophes et tous les acteurs concernés (institutionnels, élus, professionnels et associatifs).
Concertation sur le devenir de la petite ceinture ferroviaire
RFF

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Construite il y a 150 ans, la petite ceinture, propriété de Réseau Ferré de France, constitue un lieu exceptionnel de par ses paysages inédits, ses qualités écologiques, la respiration qu’elle apporte au cœur d’une des villes les plus denses au monde, mais aussi par l’espace de liberté qu’elle représente en matière d’usages (territoire de graffiti, ateliers d’artistes, jardins partagés…) et d’innovation urbaine. Un protocole a été signé en 2006 entre la Ville de Paris et RFF pour permettre l’ouverture au public de certains tronçons, proposer des usages diversifiés et développer une mise en valeur concertée des emprises, propriété de RFF, respectant le principe de réversibilité dans la perspective d’une reprise éventuelle du trafic ferroviaire.

Dans ce cadre, des promenades ont été ouvertes (16e ardt en 2007, 12e en 2008, 15e en cours de réalisation), des aménagements urbains mixtes ont été facilités autour du linéaire (13e, 19e), et la valorisation de certaines gares a été engagée dans le respect de leur valeur patrimoniale et culturelle. Par ailleurs, RFF et la SNCF ont mis en place un programme socialement et écologiquement responsable, d’entretien des emprises de la Petite Ceinture par des chantiers d’insertion.

Ce protocole expire en juin 2013 et des négociations sont engagées entre la Ville de Paris et RFF en vue de son renouvellement. Celui-ci s’inscrit dans un contexte nouveau, dans la mesure où RFF envisage de retirer du réseau ferré national les sections sur lesquelles il ne voit plus de perspectives pour un trafic ferroviaire lourd, à l’Est et au Sud principalement.

Dès lors, le devenir de la Petite Ceinture est posé. Afin de fonder la nouvelle convention cadre qui sera signée d’ici l’été 2013, la Ville de Paris et Réseau Ferré de France souhaitent avancer dans la mise en valeur au bénéfice de tous de cet espace structurant du paysage, aux qualités écologiques nombreuses et aux potentiels multiples. Avant l’élaboration de tout projet précis, RFF et la Ville de Paris sollicitent l’avis des habitants de Paris et de la métropole mais aussi de tous les acteurs concernés ou intéressés pour imaginer quels pourraient être les usages futurs de la Petite Ceinture et de ses emprises.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?