AccueilSociétéComportements au volant : les 18-24 ans franciliens sont mauvais élèves

Comportements au volant : les 18-24 ans franciliens sont mauvais élèves

Prévention MAAF a récemment publié les résultats d’une double enquête menée auprès des jeunes franciliens sur leurs « usages et comportements sur la route », dont il ressort que 39 % des jeunes conducteurs ont déjà conduit alcoolisés ou sous drogue.
Comportements au volant : les 18-24 ans franciliens sont mauvais élèves
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Alcool, drogue, vitesse ou téléphone au volant, Prévention MAAF s’est intéressée aux usages et comportements des 18/24 ans de la région Ile-de-France sur la route. « Pour rappel, les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les 18/24 ans et en 2021, 505 jeunes sont morts sur les routes. », a d’emblée souligné Pierre Negre, responsable Prévention chez MAAF.

Pour cela, Prévention MAAF a réalisé deux sondages dans toute la France via le chatbot JAM sur Messenger entre le 5 et 10 juin 2022, auprès de 3 463 et 2 390 jeunes redressés sur 2 échantillons de 1000 répondants âgés entre 18 et 24 ans, représentatifs de la population des 18-24 en France selon les quotas de l’INSEE.

Ces deux études mettent en évidence des prises de risques marquées pour les 18/24 ans et notamment pour les jeunes de l'Ile-de-France.

Les jeunes franciliens, consommateurs réguliers de substances

Selon les résultats de ces deux enquêtes, 50 % des jeunes consomment de l’alcool au moins une fois par semaine, contre 48 % pour la moyenne nationale, dont 32% plusieurs fois par semaine, 16 % une fois par semaine et 2 % tous les jours. Seulement 12 % n’en consomment jamais. Concernant les drogues, 49 % des jeunes ont consommé du cannabis au moins une fois dans l'année, contre 45 % pour l’échantillon national. Dans le détail, 7 % fument plusieurs fois dans la semaine et 4 % fument tous les jours. Toutefois, 51 % n’en consomment jamais et seuls 13% des jeunes ont déjà essayé les drogues dites « dures » comme la cocaïne, ou l’ecstasy.

© Maaf

Une consommation non réfrénée par la prise du volant

Si les jeunes conducteurs franciliens se disent prévoyants quand ils sortent faire la fête, 42 % préférant dormir sur place et 32 % s’abstenir de boire, soit 9 % de plus que la moyenne nationale), dans les faits, 39 % ont déjà conduit sous influence de l’alcool ou de la drogue. Pire, ils sont 36 % à être déjà rentrés en 2 roues après avoir consommé de l’alcool et/ou de la drogue à une soirée, soit 10% de plus que la moyenne nationale.

Les jeunes franciliens ont également du mal à avoir un comportement responsable vis-à-vis des autres : 21% des jeunes n’arrivent toujours pas à dire non à un ami qui propose de les ramener alors qu’il a bu ou pris de la drogue et seuls 18 % réussissent à empêcher un ami qui a trop bu de reprendre le volant.

« On doit convaincre chacun de ces jeunes en faisant preuve de pédagogie, en leur expliquant qu’un retour de soirée, ça s’anticipe, que l’on ne conduit pas si on a bu ou si l’on s’est drogué, qu’on ne monte jamais dans une voiture avec un conducteur qui n’est pas sobre. On va poursuivre nos actions de terrain : Vigicarotte (dans les festivals notamment) ou nos rencontres MAAF et sur le digital avec notamment notre application AlcooTel. On se doit de les accompagner. On le fait avec eux et pour eux », a ajouté Pierre Negre.

© Maaf

Des comportements risqués sur la route

En dehors de la prise de substance, les jeunes de la région Ile-de-France conduisent de façon risquée. Selon les deux sondages, 12 % des jeunes ont déjà roulé sans permis, 17 % sans assurance, 61 % de ceux qui ont leur permis utilisent leur téléphone en conduisant et 75 % font des excès de vitesse.

Autre enseignement de ces études, et fait souvent ignoré, l’effet « aquarium » en voiture concerne 14% des jeunes franciliens. Ces derniers ont déjà laissé des amis fumer un joint dans leur voiture pendant qu’ils conduisaient. Dès lors, même si le conducteur ne consomme pas directement de cannabis, et qu’il n’inhale pas activement la fumée, il a malgré tout une consommation passive de cannabis, qui peut générer un test de dépistage positif.

« Priorité sur les jeunes et la sécurité routière » : 3 actions phares de Prévention MAAF

Vigicarotte

Depuis 21 ans, Prévention MAAF propose son plan Vigicarotte, un dispositif national, réalisé par les jeunes et pour les jeunes. Les objectifs de Vigicarotte sont de suivre les jeunes là où ils sont et modifier leur comportement tout en les responsabilisant. Ce dispositif de sensibilisation des 18-25 ans aux dangers de l’alcool au volant récompense le jeune conducteur qui reste sobre pour véhiculer ses amis au sortir de boite de nuit et au retour des festivals de musique et des sports de glisse. Depuis 2001, il a permis à 362 000 jeunes d’être véhiculés sobrement. Après deux années très compliquées par la pandémie, Vigicarotte a repris la route des discothèques et sera cet été sur différents festivals (Garorock du 30 juin au 3 juillet 2022), Lollapalloza (16 et 17 juillet 2022), Rock-en-Seine (du 25 au 30 août 2022). Vigicarotte se décline également sur le digital avec son site www.vigicarotte.com qui connaît un véritable succès grâce à son ton décalé et humoristique et à ses contenus de prévention variés et adaptés aux jeunes. À retrouver également sur les réseaux sociaux, via Facebook (79 500 fans) et Twitter.

AlcooTel

L’application AlcooTel (1 023 000 téléchargements à ce jour) permet d’évaluer son niveau d’alcoolémie et de déterminer l’heure à laquelle reprendre le volant en sécurité. AlcooTel noue aussi de nombreux partenariats pour être au plus près des jeunes.

Les Rencontres MAAF

Depuis 2002, dans toute la France, les Rencontres MAAF permettent de sensibiliser les élèves des CFA et Lycées Professionnels sur les dangers de la conduite sous influence (alcool, drogue et médicaments). Et ce grâce à un programme pédagogique proposant films, parcours alcool, débats et des simulations d’accidents (crash-tests). Une douzaine d’opérations sont organisées chaque année et 83 500 jeunes ont déjà été sensibilisés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?