Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Comment réussir une transformation digitale en entreprise ?

le - - Entreprise - Innovation

Comment réussir une transformation digitale en entreprise ?
© A.P. - Alain Guthauser, leader de l'expertise phygital employee experience de Julhiet Sterwen, décrypte les résultats du baromètre digital workplace.

Pour la troisième année consécutive, le cabinet de conseil Julhiet Sterwen publie les résultats de son baromètre digital workplace. Réalisé par l'Ifop, ce baromètre mesure la perception qu'ont les collaborateurs des entreprises de plus de 500 salariés de la transformation digitale.

Avec l'irruption massive des nouvelles technologies, la transformation digitale est un sujet qui ne peut plus être ignoré par les chefs d'entreprise et les salariés. Nouveaux outils, nouvelles habitudes, nouvelles techniques managériales : le monde de l'entreprise est bouleversé par ces changements majeurs, ce qui préoccupe les collaborateurs.

Pour Julien Lever, directeur général adjoint du cabinet Julhiet Sterwen, « il est temps que l'entreprise entende les desiderata de ses collaborateurs pour les adresser de manière efficace et opérationnelle ».

Le baromètre digital workplace, initié par Julien Lever et Alain Guthauser, leader de l'expertise phygital employee experience de Julhiet Sterwen, met en évidence de nombreux points de vigilance autour de trois axes (management, organisation et outils). Comment réussir une transformation digitale en entreprise ? Question à laquelle ces experts répondent, les résultats du baromètre à l'appui.

« Cela va faire trois ans que l'on a eu l'idée du baromètre Digital Workplace. C'est un outil que l'on utilise avec nos clients pour leur expliquer la manière dont ils doivent accompagner la transformation digitale lorsqu'ils font fausse route. Il nous semblait intéressant de le partager car c'est le premier baromètre qui adresse en même temps ces trois dimensions : l'organisation, le management et les outils. Ce tryptique représente les activités que l'on pousse dans notre groupe », explique Julien Lever, directeur général adjoint chez Julhiet Sterwen

« Casser les habitudes des collaborateurs »

Pour Julien Lever, « il faut casser les habitudes des collaborateurs en entreprise. C'est un travail sur lequel on travaille avec un comité scientifique de neuroscience. Nous avons un sujet de prédilection : la transformation, dont l'objectif est de changer la routine des collaborateurs ». Selon le professionnel, renoncer est la pire habitude des collaborateurs.

Pour l'expliquer, Julien Lever prend un exemple : « Lorsque vous faites une conférence Skype pour la première fois, il suffit que quelqu'un ne soit pas connecté pour que la conférence se fasse par téléphone. Quand Skype ne fonctionne pas, il faut accepter de perdre 10 minutes pour comprendre ce qui ne va pas. Le cerveau est fainéant, il prend toujours les raccourcis qu'il connaît ».

Le baromètre digital workplace révèle que 37 % des managers estiment « que la résistance au changement reste le principal obstacle ». Pour que les collaborateurs acceptent la transformation digitale, ils doivent avoir confiance dans le système. Malheureusement, ils se découragent facilement en cas de mauvaise qualité des réseaux (un tiers des collaborateurs) et en raison de la multiplicité des outils et des équipements pas toujours adaptés (27 %).

Encourager les collaborateurs et tolérer l'erreur

Selon un sondage Ipsos, 83 % des Français estiment qu'on dévalorise trop régulièrement un salarié qui subit un échec. En France, le rapport à l'erreur est source de peurs et de stress. Certains collaborateurs résistent à la transformation digitale par peur de « mal faire ». Le droit à l'erreur est nécessaire pour un management efficace. Imposer un environnement de travail « zéro faute » joue contre la digitalisation. « Il faut accepter qu'une transformation digitale prenne du temps », précise Julien Lever.

Qu'il s'agisse de l'appropriation des outils ou de la conduite du changement en termes d'organisation, les salariés souhaitent plus d'accompagnement de la part des managers. Ils sont même plus nombreux que l'année dernière, 55 % en 2018 contre 47 % en 2017.

Pour Julien Lever : « Les managers sont submergés. Ils n'ont pas suffisamment de temps pour accompagner les collaborateurs et doivent revoir leurs priorités ».

Le baromètre digital workplace révèle que les collaborateurs veulent « un accompagnement individualisé qui part de leur niveau de compétence en intégrant leurs spécificités métier, le tout avec des modalités sur-mesure et différenciantes ».

Manager : nouveau coach des collaborateurs

« Parmi les résultats du baromètre digital workplace, ce qui m'a surpris c'est que les managers considèrent encore que manager signifie décider alors qu'aujourd'hui manager signifie partager », déclare Julien Lever.

En milieu professionnel, la dimension de « manager coach » commence doucement à émerger. Aujourd'hui, les managers perçoivent que leur rôle doit évoluer « il ne s'agit plus uniquement d'arbitrer et de piloter, mais d'adopter une posture plus centrée sur l'écoute, la montée en compétences et l'empowerment des collaborateurs ».

Pourtant, le dernier baromètre montre que 8 % des managers considèrent que manager signifie diriger, contre 3 % en 2017. Par ailleurs, seulement 9 % d'entre eux accompagnent leurs collaborateurs pour leur transformation digitale.

Les besoins des salariés se précisent avec la nécessité d'établir davantage de communication, de formations et de tutoriels pour une meilleure maîtrise des nouveaux outils.

Pour Julien Lever, « il faut que la transformation digitale ne soit pas seulement une transformation par les outils et les infrastructures, c'est avant tout une transformation culturelle ».

Terminé le management « hiérarchique » et « pilote » consistant à donner simplement des ordres, place au « management coach » plus proche des salariés dont l'objectif est d'instaurer « un climat de confiance permettant de mettre en place une culture du feedback qualitative et autorisant le droit à l'innovation ».

D'après les résultats du baromètre, 75 % des managers veulent rendre leurs collaborateurs plus autonomes. Tandis que 73 % d'entre eux espèrent les responsabiliser. Raison de plus pour les « coacher » davantage.

A propos de Julhiet Sterwen

Julhiet Sterwen est un cabinet de conseil en stratégie, transformation & management, issu de la fusion Bernard Julhiet et de Sterwen consulting. Premier acteur du conseil résolument positionné People & Business, Julhiet Sterwen défend la conviction que les transformations réussissent grâce à l'action simultanée de stratégies et d'organisations efficaces et de l'énergie individuelle et collective. Elle compte 350 collaborateurs en France et en Suisse. Le cabinet est détenteur du label BPI excellence de BPI France et membre fondateur de France FinTech.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer