AccueilEntrepriseVie des entreprisesComment les Français perçoivent-ils les PME ?

Comment les Français perçoivent-ils les PME ?

La FEEF (Fédération des entreprises et entrepreneurs de France) et le cabinet d'études et conseil Occurrence ont mené une enquête auprès de 1 000 Français sur leur perception des PME. Cette étude d'opinion, intitulée “la perception des Français à l'égard des PME”, se penche sur la confiance apparente accordée à celles-ci. Sur quoi se fonde-t-elle ? Comment les PME contribuent-elles au développement économique des territoires ? Pourquoi les Français souhaitent-ils une concurrence plus équitable avec les multinationales ?
Comment les Français perçoivent-ils les PME ?
© DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Au regard des résultats de l'étude, 77 % des Français auraient confiance dans les PME contre seulement 28 % pour les multinationales. Selon
56 % d'entre eux, le caractère « proche » et « humain » des PME explique en premier lieu la confiance qui leur est accordée. D'après Assael Adary, président d'Occurrence : « L'étude raconte une histoire d'amour entre les Français et les PME. Pour les Français, les PME ce sont des femmes et des hommes au service d'un territoire.

Rôle reconnu dans la vitalité économique et sociale des territoires

Pour 85 % des Français, les PME favorisent le développement économique et régional. Et près de 9 Français sur 10 pensent que celles-ci participent au rayonnement d'une région et de ses produits locaux. 27 % en disent autant pour les multinationales. De la même manière,
83 % estiment que les PME renforcent le lien social au sein d'un territoire, contre seulement 24 % pour les multinationales. Dominique Amirault, président de la FFEF, le confirme : « Cette étude met en évidence le fait qu'une PME, on l'aime parce qu'elle fait partie de notre vie ! Elle est intrinsèquement liée aux territoires. Les Français ont également conscience que les PME sont un formidable moteur économique et social pour nos territoires, et donc un atout pour la France. »

Garantie pour favoriser les circuits-courts et répondre aux attentes sociétales

En outre, 84 % des sondés jugent que les PME sont bien placées pour assurer des circuits de distribution courts, contre 21 % pour les multinationales. Selon 78 % d'entre eux, elles sont centrées sur le consommateur, ont des produits de qualité supérieure et sont innovantes. Mieux encore, 76 % estiment que les PME sont animées par des entrepreneurs et collaborateurs engagés.

Développement entravé par le poids de la fiscalité

En revanche, 86 % des Français assurent que les PME doivent surmonter de nombreux freins pour pouvoir embaucher (alors même que la création d'emplois est citée comme la première qualité qu'on leur donne spontanément). Pour
85 %, elles souffrent d'une fiscalité trop importante (28 % pensent que les multinationales en souffrent également) et 65 % estiment qu'elles subissent de trop lourdes contraintes réglementaires.

Nécessité d'une concurrence plus loyale avec les multinationales

« Quand les Français citent spontanément l'emploi comme première qualité des PME, la réalité corrobore cette perception puisqu'elles sont bien à l'origine de 80 % des créations d'emplois. Les décideurs publics devraient s'en rappeler au moment de légiférer pour davantage libérer ces entreprises et rétablir une concurrence plus équitable avec les multinationales, via la différenciation PME que les Français soutiennent à 74 % » estime Dominique Amirault. En effet, 78 % considèrent les PME utiles à la bonne santé de l'économie française. Pour Assael Adary « Ce sont les pollinisateurs de la vie économique et sociale française ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?