AccueilEntrepriseVie des entreprisesCinquième vague de Covid : les indépendants réclament des aides

Cinquième vague de Covid : les indépendants réclament des aides

Des indépendants et auto-entrepreneurs se sont rassemblés mercredi 26 janvier à Bercy pour réclamer des aides face à la cinquième vague de Covid-19 qui pénalise leur activité.
Cinquième vague de Covid : les indépendants réclament des aides
© FNAE

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Le mouvement a réuni quelques dizaines de personnes issues des milieux du tourisme ou de l'événementiel à proximité du ministère de l'Economie et a été rejoint par plusieurs chauffeurs de VTC et taxis.

« J'ai perdu 50 % de mon chiffre d'affaires, j'ai trois enfants et pas de quoi me verser un salaire. Comment je vais m'en sortir ? », témoigne inquiet Karim, un chauffeur de taxi.

Même questionnement pour Audrey, une maquilleuse pour enfants dont les commandes de prestations sont presque toutes annulées : « Comment vais-je réussir à payer mes factures ? ».

Des situations devenues monnaie courante depuis plusieurs semaines, selon les organisateurs du rassemblement.

« Depuis début décembre, la cinquième vague est venue aggraver une situation qui n'était déjà pas bonne », explique Hind Elidrissi, porte-parole du "néo-syndicat" Independants.co. Aujourd'hui « il y a urgence à débloquer des fonds pour permettre aux gens de se nourrir et de payer leurs loyers », selon elle.

Car les aides mises en place depuis septembre et la fin du "quoi qu'il en coûte" sont « des dispositifs qui ne concernent que les entreprises avec salariés ou avec des locaux professionnels », pointe la responsable de cette organisation qui regroupe des auto-entrepreneurs et des indépendants sous d'autres statuts.

« Même dans les secteurs qui bénéficient d'aides, les indépendants sont exclus », fait-elle valoir. Ainsi les discothèques qui sont fermées « ont droit à une aide mais le DJ qui est indépendant a zéro », cite-t-elle en exemple.

A moins de trois mois de l'élection présidentielle « Emmanuel Macron est en train de se couper d'une base qui lui était plutôt acquise », a estimé de son côté le président de la Fédération des auto-entrepreneurs, Grégoire Leclercq, qui dit avoir été reçu à l'Elysée par des conseillers du président mercredi matin.

« On a tenu la main de ces travailleurs indépendants pendant quasiment 24 mois et on a les complètement lâchés en pleine cinquième vague », regrette ce dernier.

Une mobilisation qui a eu un effet direct car en fin d'après-midi le ministre délégué aux TPE-PME, Jean-Baptiste Lemoyne, annonçait déjà une aide financière exceptionnelle pour les autoentrepreneurs.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?