Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Captain Contrat à la barre

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Captain Contrat à la barre
AP - David Branellec, commercial et Philippe wagner co-fondateur de Captain Contrat

C'est l'une des legal start-up du moment. Captain Contrat est un site qui permet aux chefs d'entreprises de gérer leur environnement juridique en quelques clics avec l'aide d'un avocat, à des tarifs défiants toutes concurrences (celle des cabinets d'avocats). Grâce, en partie, à un logiciel générateur de documents. Des prix cassés, une certaine transparence, le co-fondateur Philippe Wagner l'affirme : «Notre service répond à la demande des chefs d'entreprises soucieux d'être sécurisés juridiquement, tout en préservant leur budget ».

« A 14 ans j’avais déjà tenté de monter ma boîte » affirme, non sans fierté, Philippe Wagner, co-fondateur avec son frère Maxime de Captain Contrat. Si leur première tentative adolescente s’est soldée par un échec, les deux frères en ont tiré les leçons pour lancer dix ans plus tard, après de brillantes études, Captain Contrat. Une legal start-up en pleine expansion. « Les contraintes que nous avions rencontrées à l’époque n’ont pas disparu », explique-t-il, « c’est le point de départ de notre réflexion. »

Créée il y a deux ans, l’entreprise ne comptait l’année dernière qu’un seul stagiaire. David 24 ans, ingénieur de formation s’occupe de la partie commerciale. « Pour faire simple, je suis chargé des relations clientèles. » Depuis, ce jeune cadre dynamique a de la compagnie. Ils sont une dizaine à travailler dans la même pièce, de la taille d’une grande chambre.

 « On va sans doute déménager en novembre, mais on n’a pas encore trouvé les locaux », reconnait Philippe Wagner, « On est entre deux eaux, indépendants financièrement mais louer ses propres locaux, ça coûte cher. » Jusqu’à présent, Captain Contrat était intégré dans l’incubateur de Paris Tech dans le 14ème. Mais de l’avis de tous, « c’est un peu serré ».

L’activité s’accélère, Captain Contrat devrait engager une dizaine de personnes supplémentaire en 2016. « On cherche des développeur pour le logiciel, des commerciaux et des marketeux. » A bon entendeur. « C’est pour cela que nous devons déménager vite. »

Et ça déménage ! Surtout dans l’univers, légèrement poussiéreux, des avocats. « Les gens renoncent à recourir à leurs services, à cause du prix et de l’opacité des cabinets classiques. »

Mais Captain Contrat n’est pas entré en force. « Nous avons longuement discuté avec certains membres de commissions du barreau, de manière informelle puis officielle. » Philippe Wagner l’assure, Captain Contrat est dans son bon droit. « Il est évident, en revanche, que certaines start-up ne se sont pas embarrassées de la déontologie. Il existe des choses très borderlines sur le net qui ne sont pas prêtes de disparaître. » Lors de la conférence annuelle de l’incubateur du Barreau de Paris, Christophe Thevenet, membre de la commission de déontologie du barreau avait tout de même indiqué que certaines actions en justice étaient en cours.

D’ailleurs, le barreau ne s’est pas contenté de poursuivre les « braconniers du droit » en justice. Depuis quelques semaines, le CNB a lancé ACA (action collective d’avocat), sa propre plateforme, destinée surtout aux « class actions ». « C’est une bonne chose » s’enthousiasme Philippe Wagner, « mais il faut se donner les moyens de faire vivre le site, de le faire connaître, d’utiliser des moyens marketings. Or les avocats le reconnaissent eux-mêmes, ils sont souvent technophobes et techno-ignorants. Mais ils sont persuadés que leur profession doit évoluer. » L’ancien élève d’HEC en veut pour preuve le nombre grandissant d’avocats qui postulent chaque semaine sur Captain Contrat.

 

 

 






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer