AccueilActualitéCampus 2015 : 190 formations pour cette 9e édition

Campus 2015 : 190 formations pour cette 9e édition

Sandrine Burbure, avocat au barreau de Paris, a la charge de la formation continue de Campus depuis le 1er janvier 2014. Elle présente le cru 2015 avec les thèmes majeurs retenus pour les sessions et les ateliers de cette 9e édition…
Campus 2015 : 190 formations pour cette 9e édition

Actualité Publié le ,

Affiches Parisiennes : Quel est pour vous le fait marquant de l’édition 2015 de Campus ?

Sandrine Burbure : Ce qu’il faut retenir de cette édition 2015, comme d’ailleurs de celle de l’année dernière, c’est l’organisation de Campus au sein de la nouvelle école des avocats. C’est un vrai pari ! Certes, c’est un bâtiment qui offre énormément de possibilités, mais avec davantage de contraintes que la Sorbonne ou l’Unesco. En 2014, Campus a pourtant été un joli succès pour une première. L’idée était de faire venir les avocats dans cette école qu’ils ne connaissaient pas, pour les aider à s’approprier les lieux. La création d’un lien entre la formation initiale et la formation continue nous tenait également à cœur. L’année dernière, nous avons enregistré un taux de satisfaction très élevé, à plus de 85 %.

A.-P. : Comment construisez-vous le programme de formation ?

S. B. : Au moment de l’élaboration, nous avons des séquences incontournables, sur les grandes thématiques. Nous y ajoutons des sujets en lien direct avec l’actualité, en identifiant le ou les spécialistes de la question. Nous essayons par ailleurs de construire des séquences plus « singulières », je pense notamment à une session sur les smarts cities, le droit des robots ou encore le droit alimentaire, une exception culturelle française. Chaque année nous sollicitons des magistrats, des universitaires, des consultants avec la volonté de tisser des liens avec eux. C’est un échange fructueux.

A.-P. : Ce travail occupe combien de personnes ?

S. B. : Pour organiser la formation continue de Campus, nous sommes une équipe de sept personnes, tous mobilisés pendant quatre mois, dont trois particulièrement denses, avec une implication presque à temps plein.

« Les intervenants sont renouvelés en grande partie chaque année. Nous allons vraiment chercher le spécialiste d’un sujet… »

A.-P. : Quels sont les temps forts de cette édition 2015 ?

S. B. : Cette année, nous avons des séquences intéressantes, notamment sur l’argumentation utile devant la cour d’assises et les juridictions correctionnelles, avec Jean-Christophe Hullin, le président de la cour d’assises de Paris, Éric Dupont-Moretti, Hervé Témime et Antoine Vey. Nous recevrons Rama Yade pour nous parler de laïcité…

Nous accordons également une place importante aux modes alternatifs de règlement des litiges (MARL), car cette année a été marquée par la création d’une école internationale des modes alternatifs (EIMA) qui propose aux avocats une formation qualifiante de 130 heures. Durant Campus, tous ses enseignants et ses partenaires assurent des sessions de formation sur l’arbitrage, la médiation et le droit collaboratif.

Le « Big data » sera aussi passé au crible par Alexandra Neri, Claire Bernier et Olivier Cousi, tous spécialisés en droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies.

J’aimerais également souligner des sessions construites avec le barreau d’affaires, initiées l’an dernier, et qui rencontrent un franc succès : Pierre Clermontel nous dira comment réagir face à un actionnaire activiste, Cyril Bonan traitera de la fin des doubles poursuites administratives et pénales, Élie Kleiman et Françoise Labrousse se consacreront à la gestion de crise lors d’un accident industriel, Carine Chassol nous révélera « how I met my client ».

A.-P. : Le barreau de Paris est également partie prenante de cette formation continue ?

S. B. : Oui, nous travaillons en lien avec le barreau entrepreneurial, notamment sur les aspects de la création et de la vie du cabinet : Y a-t-il une place pour les business models des jeunes avocats qui s’installent ? Comment bien choisir sa structure ? Comment s’associer ? Etc. « Développer son activité par sa stratégie digitale », avec Dominic Jensen, illustre parfaitement ce sujet qui démarre très fort en termes de réservation.

À souligner également une session particulièrement intéressante pour les collaborateurs qui sera animée par Kami Haeri : « Tout se joue avant 6 ans » une sorte de rétroplanning du jeune avocat, comment choisir les bonnes options dans sa carrière professionnelle, se munir des outils indispensables, maîtriser l’expression orale, savoir faire un pitch, savoir parler d’argent, organiser son réseau…

N’oublions pas enfin la séquence réservée au rôle du pôle Affaires publiques du barreau de Paris, illustré par le texte de la loi Macron et de la loi Renseignement. Interviendront sur ce thème essentiel le bâtonnier, Pierre-Olivier Sur, Louis Degos, et plusieurs parlementaires.

« Il y a quatre grandes plénières consacrées à la réforme du droit des contrats, au droit des obligations en général et au droit de la distribution, avec Denis Mazeaud notamment. »

A.-P. : Campus, ce sont des plénières, mais aussi des ateliers…

S. B. : Oui, les ateliers constituent l’un des grands succès de Campus. Ce sont des formations très spécifiques, construites autour de petits groupes de 25 personnes maximum. Elles permettent d’actualiser ses connaissances de favoriser les échanges et de permettre à chacun d’obtenir des réponses concrètes à ses problématiques.

A.-P. : La réforme du droit des contrats est également l’une des stars de ce Campus ?

S. B. : C’est effectivement un sujet d’actualité. Il y a quatre grandes séances plénières consacrées à cette réforme du droit des contrats, au droit des obligations en général, au droit de la distribution, notamment avec les interventions attendues de Denis Mazeaud, de Philippe Dupichot et de Jean-Sébastien Borghetti. Nous avons également une session très en vue sur l’impact de la loi Macron sur le droit du travail.

A.-P. : Le bien-être a généralement droit de cité, lui aussi…

S. B. : Oui, il y a toujours ces ateliers « qualité de vie » avec des thèmes comme « Bien gérer son temps », « Gérer sa vie professionnelle et sa vie personnelle ». Pour détendre l’atmosphère, Campus accueille même un masseur professionnel pour un moment de détente.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?